1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Le caricaturiste Westergaard primé

Le caricaturiste danois Kurt Westergaard a reçu le prix de l'Association des journalistes de Potsdam, près de Berlin. Le dessinateur avait suscité un tollé dans le monde, en 2005, avec ses caricatures de Mahomet.

default

De gauche à droite: K. Westergaard, A. Merkel, J. Gauck

Le Danois a reçu cette distinction en mains propres de la chancelière allemande, Angela Merkel, pour son engagement en faveur de la liberté d'expression.

Les organisateurs de l'événement ne voulaient prendre aucun risque. C'est pour cette raison que le nom du lauréat n'a été divulgué que lundi. Le caricaturiste est récompensé pour son « engagement en faveur la liberté d'expression, son courage et son engagement pour les valeurs de la démocratie ». La publication de ses caricatures controversées a eu de fortes répercussions sur la vie de l'artiste. Kurt Westergaard vit depuis sous protection policière et ne compte même plus le nombre de menaces de mort proférées à son égard.

Angriff auf Kurt Westergaard

Un Somalien avait attaqué Kurt Westergaard en début d'année. Ici: des cars de police devant le domicile du dessinateur.

Eloge prudent de la chancelière

L'accès au château Sans-souci, où avait lieu la cérémonie, a été placé sous haute sécurité. Des chiens ont été lâchés dans la salle de la remise de prix afin de vérifier qu'aucune bombe n'y ait été cachée. Dans son discours, Angela Merkel a aussi fait preuve de prudence :

« Peu importe que l'on trouve ces caricatures de bon goût ou pas. Que l'on considère qu'elles vont dans le bon sens ou pas. Une question se pose : Est-ce qu'il a le droit de les publier ? Et la réponse est oui. Il est dessinateur, il y en a beaucoup en Europe. L'Europe est un lieu où un caricaturiste a le droit de réaliser ce type de dessins. Et ceci ne comporte pas de contradiction. L'Europe est également un lieu où la liberté de conscience est de mise et où le respect de toutes les religions est essentiel. »

L'ancien candidat à l'élection présidentielle et défenseur des droits humains Joachim Gauck a particulièrement remercié le caricaturiste :

« Nous savons que notre raison n'est pas toujours notre meilleure conseillère. Car notre raison nous recommande souvent de choisir plutôt la soumission. C'est plutôt rare que la voix de la raison nous pousse au courage. Et c'est pour cela que vous êtes invité ici aujourd'hui. C'est pour cela que l'on vous décerne ce prix, cher Kurt Westergaard. »

Dänemark Zeichner Kurt Westergaard

En 2005, Kurt Westergaard déclarait, après avoir eu vent d'un premier complot contre lui: "La rage est un sentiment libérateur".

Un lauréat qui ne fait pas l'unanimité

L'association de journalistes de Potsdam décerne ce prix tous les ans à des personnalités qui ont joué un rôle important en Europe et dans le monde. Parmi les lauréats, on trouve notamment l'ancien ministre des affaires étrangères allemand Hans-Dietrich Genscher ou encore la femme politique et ancienne détenue des FARC en Colombie Ingrid Betencourt.

Le caricaturiste de 75 ans était visiblement ému lors de la remise du prix : « Merci beaucoup. Ce prix est un grand signe de reconnaissance. Je n'ai fait que mon travail. J'ai la conscience tranquille », a-t-il déclaré.

Le lauréat 2010 ne fait pas l'unanimité en Allemagne. En effet, une partie de l'opinion publique se demande s'il est nécessaire de remettre ces caricatures à l'ordre du jour et par là, de risquer d'attiser les ressentiments.

Les réactions ne se sont d'ailleurs pas fait attendre : le président de la communauté turque allemande Kenan Kolat a souligné que le moment de cette publication était malvenu. Il reproche à la chancelière un manque de compétence interculturelle, soulignant que cette remise pourrait alimenter le débat lancé par Thilo Sarrazin, un responsable de la Bundesbank qui a publié un pamphlet contre les immigrés en Allemagne.

Auteurs : Jörg Wagner et Sylvie Ernoult
Edition : Sandrine Blanchard