1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Le Cap, loin des nazis

Le 27 janvier, l’Allemagne commémore la libération du camp d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau par l’Armée rouge en 1945. Certains ont pu échapper aux rafles en s'exilant à temps, comme Miriam Kleineibst, au Cap.

Miriam Kleineibst dans le port du Cap, en Afrique du sud

Miriam Kleineibst dans le port du Cap, en Afrique du sud

1,3 million de personnes ont été déportées dans le camp d'Auschwitz-Birkenau, devenu un symbole dans le monde entier. Parmi les détenus se trouvaient des juifs, des Polonais, des tziganes, des prisonniers de guerre soviétiques, des opposants politiques de différentes nationalités. Seuls 200 000 prisonniers ont survécu à l’univers concentrationnaire.

Miriam Kleineibst, elle, a eu relativement de la chance. Cette Allemande de confession juive a pu échapper aux rafles grâce à l'exil de sa famille en Afrique du sud avant la guerre, en 1936-37. Maintenant âgée de près de 90 ans, elle vit toujours au Cap.

Ludger Schadomsky a pu la rencontrer, et c’est Sandrine Blanchard qui nous raconte son histoire.Ecoutez-la ci-dessous:

Écouter l'audio 01:59

"Je me suis penchée du bateau et j'ai vu mon père" (M. Kleineibst)

Audios et vidéos sur le sujet