1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Sport

Le Cameroun remporte la CAN 2017

L'ambiance était très festive dimanche soir au stade de l'Amitié à Libreville. A commencer par les feux d'artifices qui ont illuminé le ciel librevillois une quinzaine de minutes durant.

Écouter l'audio 03:34

Le Cameroun trône sur le toît du fottball africain

Le match a connu la nette domination des Pharaons sur les Lions Indomptables durant toute la première mi-temps. Dès la 21ème minute de jeu  Mohamed Nasser El Sayd, le numéro 17 égyptien réussit une infiltration dans la surface de réparation de Fabrice Ondoa, et marque le 1er but de la partie. Le coach Hugo Broos du Cameroun remplace à la 30ème le défenseur Adolphe Teikeu blessé à la cuisse, par le très expérimenté Nicolas Nkoulou. Mais c'est sur ce score d'un but à zéro que les Pharaons et les Lions iront pour la pause. Au retour des vestiaires, Aboubakar Vincent, le dossard numéro 10 camerounais, remplace le numéro 18, Robert Ndip També. 

Le Cameroun résiste

Le Cameroun jusque là ne réussissait pas à imprégner ses marques, face à une Egypte enthousiaste, entreprenante et déterminée. Cependant à la 60 minutes, le défenseur Nicolas Nkoulou qui est monté en attaque, surgit dans les airs et sur un coup de tête bien appuyé et orienté, bat l'enorme gardien égyptien El Hadary, 44 ans d'âge. L'Egypte remplacera alors le numéro 21 Mahamoud Ahmed Hibrahim par le dossard 14 Ramadan Ahmed, mais va commencer à subir le jeu camerounais dans cette seconde mi-temps. Et c'est ainsi que dans un stade de l'Amitié plein à craquer, 38.216 spectateurs suivant les chiffres officiels de la Confédération africaine de football, Vincent Aboubakar entré à la 47ème minute de jeu, réussit un contrôle aérien, lobe deux défenseurs égyptiens, et bat d'un tir rabattu le gardien El Hadary. Nous sommes à la 90ème minute, environ.

Le cinquième titre

Le Cameroun remporte la Coupe d'Afrique des Nations de footaball pour la Cinquième fois de son histoire. Et c'est un bonheur immense pour les supporters camerounais: c'est aussi une fierté pour le dossard numéro 17 Gilles Arnaud Suitchui Djoum: Le coach Hugos broos qui s'est moqué des joeurs camerounais déserteurs d'avant la compétition se félicite également de la victoire: Et Tombi A Roko Sidiki, président de la Fédération camerounaise de football de reconnaître que cette victoire est la conséquence d'un dur labeur suivant la loi divine.

African Cup of Nations Ägypten gegen Kamerun | Niederlage (Reuters/A. Abdallah Dalsh)

L'Egypte n'a pas pu renverser le Cameroun

Un bon groupe de joueurs

L'équipe camerounaise qui vient d'être sacrée championne d'Afrique est  une jeune formation composée d'un effectif sans grandes stars. Elle a été rajeunie en prévision plutôt de la CAN-2019 que le Cameroun organisera à domicile. Cette nouvelle  génération est incarnée par le gardien Fabrice Ondoa ou le milieu offensif Christian Bassogog.

Kamerun Fußball Nationalmannschaft | Torwart Fabrice Ondoa (Getty Images/AFP/I. Sanogo)

Fabrice Ondoa, un Lion qui garde soigneusement sa cage

A 21 ans, le camerounais a d'ailleurs été nommé meilleur joueur du tournoi. Il y a aussi le jeune capitaine des Lions, Benjamin Moukandjo qui avait reconnu la veille du match que très peu de personnes auraient parié sur le Cameroun en finale. C'était un peu le même cas de figure pour les Phaorons. L'Egypte avait connu une traversée du désert de sept ans après son incroyable triplé (en 2006, 2008, 2010).  Les favoris du tournoi étaient plutôt la Côte d'Ivoire, l'Algérie ou encore le Gabon de Pierre-Emerick Aubameyang, pays-hôte. Toutes les trois équipes ont été sorties dès le 1er tour.

Petit bilan de la CAN

Dans l'ensemble la fête a été joyeuse. Mais l'on regrette un certain nombre de points négatifs, qui concernent particulièrement la qualité d'un des terrains de compétition à Port-Gentil. On a vu prafois des équipes jouer sur une pelouse en mauvais état. On aurait aimé que certains matches aient un taux de remplissage plus important. Mais La tension politique latente au Gabon a freiné l'entouthiasme de certains supporters gabonais. Enfin, il y a eu également des diificultés liées au transport. Certains stades comme Oyem et Franceville sont diificilles d'accès. Rendez-vous dans 2 ans au Cameroun où les Lions indomptables défendront leur titre à domicile.

Audios et vidéos sur le sujet