1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le Caire : heurts sanglants entre coptes et musulmans

Le Premier ministre égyptien, Essam Charaf, a annulé sa tournée dans les États du Golfe et convoqué dimanche une réunion de crise au lendemain de violences entre musulmans et chrétiens dans le quartier cairote d'Imbaba.

default

Les violences interconfessionnelles entre coptes et musulmans ont fait de nombreux morts samedi soir

Selon la télévision égyptienne, 12 personnes ont été tuées et 232 autres blessées lors de ces affrontements interconfessionnels.

D'après des témoins, un demi-millier de salafistes, branche conservatrice de l'islam, se sont massés samedi aux abords de l'église Saint-Ménas dans le faubourg cairote d'Imbaba pour exiger la remise d'une femme convertie selon eux à l'islam mais retenue par les chrétiens. Des coups de feu ont ensuite éclaté et les deux camps ont échangé des jets de pierres et de cocktails Molotov. La police et l'armée sont intervenues pour les séparer à l'aide de coups de feu en l'air et de grenades lacrymogènes. Un autre église de ce même quartier, Sainte-Marie, a été incendiée et fortement endommagée. Dimanche matin, des tanks de l'armée ont été déployés dans les rues menant à l'église Saint-Ménas et les forces de sécurité procédaient à des contrôles d'identité. A l'exception de brèves rafales de tirs, le calme régnait dans le quartier.

Ces violences, les plus graves depuis les affrontements sanglants du 9 mars dernier et qui s'étaient soldés par la mort de 13 personnes, constituent un défi pour les généraux qui ont pris les rênes du pays après le renversement du président Hosni Moubarak. L'armée a annoncé que 190 personnes arrêtées lors de ces violences seront déférées devant des tribunaux militaires. Ceci doit servir d'avertissement a expliqué le Haut Conseil Militaire. Nous n'accepterons pas que les « forces du Mal » tentent de détruire l'unité du pays dans cette phase difficile.

Des polémiques concernant des conversions, des disputes familiales et des constructions d'églises, provoquent régulièrement des tensions entre coptes et musulmans. Les coptes, ou chrétiens d'Egypte, qui représentent 10 % des 80 millions d'Egyptiens, s'estiment victimes de discrimination. Présents en Egypte depuis les premiers temps du christianisme, avant l'ère islamique, ils s'estiment marginalisés dans une société en grande majorité musulmane sunnite. Ils ont été visés par plusieurs attentats, en particulier celui de la nuit de la Saint-Sylvestre contre une église copte à Alexandrie qui avait fait 21 morts.

Auteur : Christophe Lascombes
Édition : Mulay Abd'el Aziz

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !