1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le Burundi réagit aux accusations de l'ONU

Le pouvoir burundais rejette les graves accusations de crimes contre l'humanité formulées par les Nations unies. L’opposition et la société civile les confirment. L'Onu parle aussi de risque de génocide.

Écouter l'audio 01:58

"Pour nous, ce n'est pas nouveau..." (Me Armel Niyongere)

Le rapport des enquêteurs, mandatés par le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, porte sur les violations des droits de l'Homme et les abus commis du 15 avril 2015 au 30 juin 2016 au Burundi. Dans leur conclusion, l’équipe accuse le gouvernement burundais d'être responsable de graves violations des droits.

Ecoutez en cliquant sur l’image, Christof Heyns, le rapporteur spécial des Nations unies sur les exécutions sommaires ou arbitraires et la réaction de Me Armel Niyongere, président de l'ACAT - l'Association chrétienne pour l'abolition de la torture.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !