1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le Burundi encore loin de l'apaisement

Au Burundi, de nouveaux crimes ont été signalés ce weekend dans la ville de Bujumbura. Ce lundi matin, le corps d’un homme a également été découvert à Cibitoke, un des quartiers dits contestataires de la capitale.

Écouter l'audio 02:09

Cela fait des mois maintenant que des agressions, actes de torture et assassinats sont signalés dans le pays. Du coup, la situation sécuritaire reste toujours préoccupante. Gesine Ames du Réseau Œcuménique d’Afrique Centrale indique que, à ces violences, s’ajoute ces derniers jours une recrudescence d’agressions sexuelles, mais «le gouvernement n'est pas ouvert à l'envoi d'enquêteurs indépendants... et les acteurs des violences ne sont pas seulement les forces de sécurité du gouvernement mais la violence s'observe également dans les rangs de l'opposition» ajoute-t-elle.

La liste des victimes d'agression ne cesse de s'alonger au Burundi

La liste des victimes d'agression ne cesse de s'alonger au Burundi

Des enquêtes toujours en cours

Selon Gesine Ames, il est difficile actuellement de désigner l’agresseur. Pourtant des témoins et victimes d’actes de violence citent des lieux comme «chez Ndadaye», un poste de police de la capitale Bujumbura et des identités occupées notamment des policiers. Ces victimes précisent que les actes subis varient selon la gravité de la charge au moment de l’interpellation qui est souvent arbitraire selon eux. Jean Claude Karerwa Ndenzako, l’un des porte-parole adjoint de la présidence assure que des enquêtes sont en cours. Les investigations des autorités porteraient également sur des fosses communes où seraient enterrées les victimes des bavures. A ce sujet, le gouvernement dit avoir créé une commission d’enquête.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !