1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le Burkina Fasso a rendu hommage à Salifou Diallo, "faiseur de rois"

Le président de l'Assemblée nationale est décédé samedi à Paris. Le pays vit un deuil national pour dire adieu à un homme de l'ombre qui aura fait et défait tous les grands politiciens burkinabè.

Salifou Diallo - Präsident des Parlaments in Burkina Faso (Privat)

Plusieurs milliers de personnes sont venues assister aux obsèques de Salifou Diallo

Salifou Diallo, considéré comme le "faiseur de rois" au Burkina Faso, est aussi suspecté d'être l'un des commanditaires de l'assassinat de l'ancien président burkinabè, Thomas Sankara.

L'ancien président de l'Assemblée nationale fait partie en tout cas de ceux qui ont pris les rênes du pouvoir au Burkina Faso à la suite du coup de force militaire du 15 octobre 1987. Ce jour-là, des militaires proches de Blaise Compaoré tirent mortellement sur le capitaine Thomas Sankara à Ouagadougou. 
 
Sans pouvoir prouver le rôle qu'a joué Salifou Diallo - la justice burkinabè n'ayant jamais pu aboutir à un résultat concret - de nombreux Burkinabè espèrent que la disparition de celui qu'on appelle le Gorba national, en référence à l'ancien président russe Gorbatchev, permettra de répondre aux questions le concernant.

Burkina Faso Päsident Thomas Sankara (picture-alliance/dpa/AFP)

Thomas Sankara assassiné le 15 octobre 1987

"C'est vrai que pendant les enquêtes et les investigations, Salifou Diallo est apparu comme étant quelqu'un qui aurait joué un rôle essentiel dans cette affaire du 15 octobre 1987", explique l'expert indépendant burkinabé, Siaka Coulibaly. "Étant donné que dans les premières interviews accordées par Blaise Compaoré, il le mentionne comme celui avec qui il était lorsque les faits se sont déroulés."

Le soutien à Marc Christian Kaboré

De 1987, date de l'assassinat du président révolutionnaire burkinabè Thomas Sankara, à l'arrivée - sans surprise - de Roch Marc Christian Kaboré au pouvoir en 2015, Salifou Diallo aurait fait et défait tous les grands politiciens burkinabè. Sans surprise, parce que c'est en grande partie Salifou Diallo qui a contribué à l'arrivée au pouvoir de l'actuel président Roch Marc Christian Kaboré.  

Burkina Faso Ouagadougou Anschlag auf Splendid Hotel Präsident Roch Marc Kabore (Getty Images/AFP/A. Ouoba)

Roch Marc Kaboré a salué "un homme de conviction et courageux"

"Le Parti au pouvoir va avoir beaucoup de difficultés à gérer le pouvoir politique", ajoute Siaka Coulibaly. "Pour la simple raison que Salifou Diallo avait une conception particulière de la politique. Il s'occupait de toutes les questions même celles qui, institutionnellement, ne relevaient  pas de ses compétences comme l'action gouvernementale par exemple. Ceci dit, après sa disparition, il y a d'autres dimensions comme la gestion politicienne des alliances politiques qu'ils ont dû nouer pour pouvoir accéder au pouvoir, qui vont certainement devenir un enjeu pour ses survivants."

Salifou Diallo et d'autres barons du régime Compaoré sont entrés en dissidence en janvier 2014 avant de fonder le Mouvement du peuple pour le progrès.


Réputé pour son franc-parler et sa maîtrise des rouages politiques du pays, Salifou Diallo avait été élu à la présidence du parlement burkinabè en décembre 2015, puis à la tête du parti présidentiel en mars 2017. 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !