Le bruit, une menace pour la santé | Santé | DW | 22.02.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Santé

Le bruit, une menace pour la santé

Les nuisances sonores provoquent des désagréments comme les troubles du sommeil. Mais l'OMS, l'organisation mondiale pour la santé, parle aussi de véritable menace pour la santé avec des troubles cardiaques ou auditifs

En Afrique dit-on, le bruit c'est la vie... peut-être mais en Afrique on souffre aussi du bruit. La mesure du bruit est le Decibel, en abrégé dB c'est une mesure mathématique nommée ainsi en honneur de l'inventeur Alexandre Graham Bel. On en a fait une échelle qui va de zéro décibel, c'est à dire pas de bruit à 120-140 dB considéré comme le seuil de souffrance . En Allemagne, une loi de santé publique impose aux employeurs des mesures de protection auditives pour leurs travailleurs à partir de 80 Db. On peut d'ailleurs détériorer ses oreilles avec Bach, Beethoven ou les Beatles: les musiciens en sont les premières victimes en Allemagne avec 5500 cas de baisse d'audition par an. En Afrique et au Bénin en particulier, l'une des formes les plus répandues de la pollution est la pollution sonore. Les populations, des centres urbains notamment sont souvent traumatisées par le bruit et ses effets. Dans la capitale économique Cotonou par exemple le vacarme est le lot quotidien des habitants, comme l'a constaté Rodrigue Guézodjè notre correspondant sur place.

Des malades délaissés

Il n'existe pas de vértable définition des maladies rares. L'Union européenne définit par exemple une maladie rare lorsqu'elle affecte moins de 1 personnes sur 2000. Rien que pour l'Europe on estime que quelques 30 millions de personnes sont affectées par une des 6000 á 8000 maladies rares existantes. Une ONG européenne EURORDIS qui regroupe des patients de plus de 55 pays dans le monde veut attirer l'attention sur le phénomène des maladies rares et a désigné le 29 février comme journée des maladies rares. Elle espère que l'OMS reconnaitra cet évènement. Parmi les membres de cette ONG, la Fondation Tierno et Miriam en abrégé Fitima, mise en place par une femme à Ouagadougou au Burkina Faso. Brahima Ouedraogo, coordinateur de la Fondation, explique comment son organisation s'occupe principalement des jeunes atteints de myopathie, une maladie de la dégénérescence des muscles.

Auteur : Elisabeth Cadot
Edition : Konstance von Kotze

Audios et vidéos sur le sujet