1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Le biocarburant E 10 boudé en Allemagne

Débâcle autour du E 10, le tout nouveau biocarburant totalement boudé par les automobilistes. Cet après- midi s'ouvre à Berlin ce que le gouvernement allemand a appelé le "Benzingipfel", le "Sommet sur l’Essence".

default

Un grand sommet qui réunit les représentants des groupes pétroliers, des raffineries, des distributeurs, du secteur automobile, mais aussi du ministère des Transport et des consommateurs. 

L’E 10 est déjà vendu dans d'autres pays européens. Il s’agit d’un mélange composé de 90% d'essence sans plomb et de 10% de bioéthanol produit à partir de végétaux. Oui, mais voilà, pour quelles voitures, quels modèles, et à partir de quelle année de construction ce carburant est - il indiqué? Tout cela est resté dans le vague en Allemagne, les informations qui circulent sont contradictoires. Or, selon une nouvelle loi européenne, les biocarburants issus des cultures agricoles devront obligatoirement composer 10% de la consommation totale de carburants des Européens d'ici à 2020. Selon Claudia Kemfert, de l’Institut allemand de recherche économique, cette désinformation serait voulue par l’industrie pétrolière:

"Le problème c’est que l’on veut désorienter les gens en disant que c’est un carburant agressif qui n’est pas supporté par tous les véhicules; les groupes veulent vendre leur essence, aussi leur super au prix fort et c’est pourquoi ils suivent cette stratégie."

Ce que rejette catégoriquement la Fédération allemande de l'industrie pétrolière.

Klaus Picard

Klaus Picard , président de la Fédération allemande de l'industrie pétrolière

Selon son président Klaus Picard, c’est la politique qui a été défaillante, le gouvernement n’aurait pas informé correctement les automobilistes. Une accusation que récuse de son côté le gouvernement, qui admet cependant un besoin d’information, d’où le "sommet sur l’essence". Le ministre de l’Economie Rainer Brüderle:

«...nous discuterons ouvertement. Je crois que nous avons besoin d’une pause pour pouvoir aussi informer les consommateurs. Il y a là deux instances décisives. Les compagnies pétrolières doivent informer leurs revendeurs dans les stations service. Celui qui vend du carburant doit expliquer ce qu’il vend. Et l’on a besoin d’informations de la part des fabricants automobiles, quel carburant convient à quel moteur. Ce n’est pas l’Etat qui peut le faire."

21.01.2011 DW-TV JOURNAL Bruederle

Le ministre de l'Economie Rainer Bruederle

Les estimations sur le pourcentage de voitures risquant des dommages de moteur avec l’E 10 varient selon les sources. Il s’agirait de 10% à 20% des 44 millions de véhicules immatriculés dans le pays. Les participants au sommet sur l’essence espèrent pouvoir apporter avec précision toutes les informations nécessaires pour que le nouveau bio carburant devienne un succès.

Auteur: Philippe Pognan
Editeur: Ibrahim Tounkara