1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le bilan contrasté de David Cameron

Élu une première fois en 2010, réélu il y a un an, David Cameron laisse à Theresa May, jusque-là ministre de l'Intérieur, un Royaume-Uni dans la tourmente.

Écouter l'audio 02:17

"Le bilan de D. Cameron pourra être celui du Premier ministre (...) qui a mis fin au Royaume-Uni." (Philippe Marlière, University College de Londres)

L'échiquier politique britannique est en pleine mutation, avec, d'abord, un duel à la tête du Parti travailliste. Jeremy Corbyn espère rempiler à la présidence du principal parti d'opposition, mais Angela Eagle lui dispute son fauteuil. Elle devra obtenir le soutien de 51 députés travaillistes pour pouvoir se présenter face à lui lors d'un vote organisé au sein de la base militante du parti.

Côté Parti conservateur, la nomination de Theresa May s'est faite à défaut d'autres candidats, tous les autres ayant jeté l'éponge. C'est aujourd'hui que la reine Elizabeth II acceptera formellement la démission du Premier ministre David Cameron. Dès lors, Theresa May aura deux jours pour former son gouvernement. À l'heure du bilan pour David Cameron, nous avons joint Philippe Marlière, professeur de sciences politiques européennes au University College de Londres - écoutez-le, au micro de Tamara Wackernagel, en cliquant sur l'image ci-dessus.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !