Le bêtisier du Bild | Europe | DW | 10.04.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Le bêtisier du Bild

Connu pour son style racoleur et populiste, le plus gros tirage de la presse allemande n'a pas que des sympathisants. Depuis quatre ans, un site Internet pointe les erreurs et exagérations du quotidien.

Un lecteur du Bild Zeitung

Le Bild Zeitung a basé son succès sur des titres raccoleurs et des photos chocs

une capture d'écran du bildblog

Voici à quoi ressemble le bildblog

Le poids lourd du groupe Springer doit faire face depuis quelques années aux critiques et rectificatifs permanents du site Internet bildblog.de. Christoph Schultheis et Stefan Niggemeier sont tous les deux journalistes. En 2004, ils ont décidé de créer Bildblog, une sorte d'alternative au quotidien le plus lu d'Allemagne. Leur but est de dénoncer les erreurs grossières et la désinformation initiées par le célèbre tabloïd.

Depuis 2006, Bildblog a ainsi saisi à neuf reprises le conseil de la presse, l’autorité de contrôle de la presse écrite allemande. Cinq de ces plaintes ont entraîné un blâme ou un avertissement du Bild. Un reportage de Sophie Grènery

Vis à vis : Le monde carcéral

un prisonier dans le noir qui regarde par la fenêtre

Les lettres, une fenêtre sur l'extérieur...

En France, ils sont soixante-et-un mille détenus à vivre en prison. Dans leurs très grande majorité (95 %), ce sont des hommes. Beaucoup ont perdu le contact avec leur famille et leurs amis. Pour préserver ce lien personnel sur l’extérieur, une association, « Le Courrier de Bovet », propose depuis plus de cinquante ans des correspondants bénévoles. Ils racontent leur vie tout en préservant leur anonymat. Ils sont mille trois cents détenus répartis dans toute la France et qui correspondent régulièrement avec l’un ou l’une des mille deux cent cinquante bénévoles de l’association Le Courrier de Bovet. Le cadre de la correspondance est très précis, chacun ayant le droit de garder secrets certains détails de sa vie privée. Les bénévoles utilisent un pseudonyme et les détenus n’ont pas à dévoiler ce qui les a conduits en prison.

En Suède, la surveillance électronique et les nouveaux centres de détention font figure de modèle en matière d'infrastructures carcérales.

Le musée d'art contemporain de Bucarest

le palais du peuple à Bucarest avec un policier

Le Palais du peuple de Bucarest

Le musée d'art contemporain de Bucarest est installé depuis 3 ans dans l'une des ailes du Palais du peuple construit par Ceausescu.

Véritable prouesse architecturale, l'institution culturelle se veut avant-gardiste et novatrice et souhaite permettre aux Roumains d'apprivoiser leur passé totalitaire.

Et dans notre chronique jeunes :

En Allemagne, des fonds d'investissements délivrent des crédits plutôt avantageux aux jeunes étudiants prometteurs.

Liens