1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'aviation syrienne mène des raids aux barils d'explosifs

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, l'armée gouvernementale largue depuis trois semaines des barils contenant du TNT, un explosif puissant, au dessus des secteurs rebelles à Alep.

Les militants de l'observatoire syrien des droits de l'homme, organisation proche des rebelles, affirme que les bombardements au TNT ont causé, en une semaine, la mort d'au moins 150 civils dont une majorité de femmes et d'enfants.

Syrische Luftwaffe bombardiert Aleppo Zivilisten sterben durch Fassbomben

La ville d'Alep est quasi-détruite.

L'observatoire humanitaire affirme également que le bilan humain de ces attaques monte à près de 6000 rien que pour ce mois janvier. Les anti-Assad justifient l'offensive du gouvernement par le fait que ce dernier veut prendre les quartiers d'Alep tenus par les rebelles. A Alep, le gouvernement contrôle déjà l'aéroport et ses alentours.

Un projet de résolution au Conseil de sécurité des Nations Unies est en préparation pour réclamer que les humanitaires puissent accéder aux villes assiégées afin d'apporter assistance et aides aux populations en détresse.

Les Européens et les Américains menacent le gouvernement syrien de sanctions s'il ne respectait pas ses obligations de destruction de l'arsenal chimique. En juin dernier, Bachar Al Assad avait promis de faire détruire son arsenal chimique. Jusqu'ici moins de 0, 4 % de la totalité des produits servant à la fabrication d'armes chimiques ont été évacués.

Homs Syrien Zerstörung Verwüstung Krieg Unrat Müll Schutt

Avec la guerre, la crise sanitaire est criarde dans une ville comme Homs.

Parallèlement, les négociations diplomatiques entre le gouvernement syrien et les rebelles devraient reprendre la semaine prochaine à Genève. Jusqu'à présent la conférence de Genève II n'a pas débouché sur des avancées notables : l'opposition venue en rang dispersée était trop divisée, et le gouvernement syrien, lui, ne voulait faire aucune concession par rapport au pouvoir de Bachar El Assad.

Le conflit qui dure depuis trois ans, a fait plus de 136 000 morts et plusieurs millions ont fui le pays.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !