Laurent Gbagbo transféré à la CPI | Dossier | DW | 30.11.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier

Laurent Gbagbo transféré à la CPI

Détenu depuis avril en Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo s'était vu notifier mardi un mandat d'arrêt de la CPI, délivré par les juges de La Haye, près de huit mois après avoir plongé le pays dans une crise meurtrière.

ABIDJAN, Aug. 18, 2011 (Xinhua) -- File photo taken on Feb. 21, 2011 shows former president of Cote d'Ivoire Laurent Gbagbo attending a conference in Abidjan, Cote d'Ivoire. Gbagbo and his wife were charged with economic crimes, media reports quoted the public prosecutor as saying on Thursday Aug. 18, 2011. (Xinhua/Ding Haitao) (wjd) XINHUA /LANDOV

Laurent Gbagbo

La Cour pénale internationale (CPI) de La Haye a confirmé mercredi matin que
l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo avait bien été transféré au centre de détention de La Haye et qu'il aurait à répondre de crimes contre l'humanité.  « M. Gbagbo est pénalement et personnellement responsable, en tant qu'acteur indirect, de quatre chefs de crimes contre l'humanité, à savoir meurtre, viol et autres formes de violences
sexuelles, persécutions et autres actes inhumains, qui auraient été commis sur le territoire ivoirien du 16 décembre 2010 au 12 avril 2011 »
, a déclaré la CPI dans un communiqué.

Le texte précise qu'il comparaîtra rapidement. Laurent Gbagbo a été transféré ces dernières heures devant la CPI, près de huit mois après sa capture par les forces de son rival Alassane Ouattara au terme d'un bref mais sanglant conflit armé.

Auteur : Georges Ibrahim Tounkara (avec AFP)
Edition : Sébastien Martineau

La rédaction vous recommande