1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Laurent Gbagbo écroué à la Haye

Mercredi matin, l'ancien président ivoirien a pris ses quartiers dans le centre de détention de la CPI à la Haye, aux Pays-Bas. Il est soupçonné d'être le co-auteur indirect de crimes contre l'humanité.

** ARCHIV ** Ein Archivbild vom 7. Maerz 2003 zeigt eine Aussenansicht des Internationalen Strafgerichtshofs (IStGH) im niederlaendischen Den Haag. Unter den 18 designierten Richtern aus allen Teilen der Welt, die am Dienstag, 11. Maerz 2003, vereidigt werden, befindet sich auch der deutsche Jurist Hans-Peter Kaul. Der IStGH, der am 1. Juli 2002 offizuiell seine Arbeit aufnahm, ist die erste staendige Instanz der Vereinten Nationen fuer die Ahndung von Voelkermord, Verbrechen gegen die Menschlichkeit und Kriegsverbrechen. (AP Photo/Fred Ernst)

Quatre chefs de crimes ont été retenus contre lui: meurtres, viols et autres violences sexuelles, actes de persécution et autres actes inhumains. D'ici quelques jours, Laurent Gbagbo devrait donc comparaître une première fois devant la Cour Pénale Internationale. Il sera informé de ses droits et des charges retenues contre lui.

Cette audience fixera également la date de la seconde comparution, l'audience de confirmation des charges. C'est à ce moment que le juge devra définir si oui ou non il y aura un procès.

Ecoutez ci-dessous Fadi El Abdallah, porte-parole de la CPI. Il explique au micro d'Aurélie Juignet, la procédure qui attend Laurent Gbagbo.

Notre correspondant a lui recueilli quelques réactions dans les rues d'Abidjan.

Edition : Georges Ibrahim Tounkara

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !