1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L'attentat de Tel Aviv

L’attentat d’hier à Tel Aviv, qui a fait au moins neuf morts, a été justifié par le Hamas comme « acte légitime de défense » des Palestiniens. Simultanément, Moscou et Téhéran offrent au Hamas une aide financière de plusieurs millions de dollars. De quoi alimenter les commentaires de la presse allemande.

Israël frappé en plein cœur de Tel Aviv le lundi de Pâques.

Israël frappé en plein cœur de Tel Aviv le lundi de Pâques.

Effectivement tous les journaux condamnent cet acte barbare, à l’exemple de la Frankfurter Rundschau. Cet attentat et sa justification par le Hamas indiquent bien dans quelle impasse s’est fourvoyée la politique de paix au Proche-Orient. La passivité internationale et l’absence d’initiative vigoureuse soutenue par les USA risquent d’engendrer une nouvelle escalade de la violence, même si Mahmoud Abbas, le président palestinien a condamné cet attentat.

Mais au-delà des condamnations, les commentaires de la presse allemande désignent aussi les vrais responsables de cette évolution, à l’instar de la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Quel est le résultat de la politique de l’Union européenne et des Etats-Unis d’affamer financièrement le Hamas ? Cet attentat et l’offre d’aide financière de Moscou et de Téhéran confirment les sceptiques dans leur opinion. Les dirigeants palestiniens préfèreront plutôt le chaos, avec toutes les conséquences imaginables pour Israël, que de passer sous les fourches caudines du processus de paix ou de renoncer à leur victoire électorale légitime.

La Süddeutsche Zeitung s’interroge : cet attentat n’a pas été perpétré en Cisjordanie mais à Tel Aviv, au cœur même d’Israël. Il fournit ainsi à l’état hébreu un argument imparable pour justifier sa politique unilatérale de tracé de la frontière. Que reste-t-il en effet d’autre à Israël que la séparation unilatérale par étapes d’avec les Palestiniens, ce voisin qui érige le meurtre en raison d’Etat ?

Pour la Tageszeitung, ni les Européens, ni les Américains ne pourront jouer les ignorants. En stoppant leurs aides financières, Bruxelles et Washington poussent littéralement les Palestiniens dans les bras de Téhéran. Pourtant, avaient-ils vraiment le choix, s’interroge le quotidien ? En fait, pas vraiment. S’il était impossible de poursuivre une aide financière au profit d’un mouvement qui vise la destruction de l’état d’Israël, même si le gouvernement qu’il dirige est démocratiquement élu, ce sont toujours les bailleurs de fond qui dictent les conditions d’attribution et les destinataires. Rien n’exige que le bénéficiaire de l’aide financière soit uniquement l’Autorité palestinienne. Il serait peut-être temps de soutenir financièrement les groupes dont on souhaite la victoire aux prochaines élections, conclut le quotidien.

  • Date 18.04.2006
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C703
  • Date 18.04.2006
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C703
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !