1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L'attentat de Ryad remet-il en cause la politique américaine au Proche-Orient ?

Plus de 120 blessés, et 17 morts, c'est le bilan, encore provisoire, de l'attentat-suicide qui a eu lieu hier, à Ryad, dans la capitale saoudienne. Un attentat qui a suscité de vives réactions dans la communauté internationale, mais qui soulève également le problème de l'influence américaine au Proche-Orient. Un thème développé dans la presse allemande d'aujourd'hui...

Comment se fait-il que, malgré les alertes diffusées par différentes ambassades dès samedi, et malgré aussi les mesures de sécurité draconiennes qui règnent en Arabie Saoudite -des mesures encore accrues depuis l'attentat du 12 mai dernier- comment se fait-il, donc, que l'attentat d'hier dans le quartier résidentiel de la Mouhaya n'ait pas pu être évité ? Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung , cela reste une énigme. Le quotidien de Francfort estime cependant que la présence militaire américaine dans la région, et les promesses de liberté à tout va de Washington, ont été le terreau de la formation d'organisations terroristes. Plus personne au Proche-Orient, souligne le journal, ne croit aux discours opportunistes de la Maison Blanche, discréditée aussi par l'échec du processus de paix au Proche-Orient. Et le journal de se demander si, finalement, loin de stabiliser la zone, la chute de Saddam Hussein n'a pas déclenché des réactions en chaîne dans la région. Et selon le quotidien, si l'Arabie Saoudite devait sombrer dans le chaos, crise incontrôlable par l'occident, cela aurait des répercussions funestes, en Europe comme aux Etats-Unis.

Vision pessimiste aussi, de la Frankfurter Rundschau , qui estime qu'on ne peut de toute façon pas parler d'ordre nouveau du monde arabe. Les réformes amorcées par l'Arabie Saoudite ne pourront avoir de résultats qu'à long terme, selon le journal. Et avec ces attaques en son sein, l'Arabie Saoudite paie désormais la note de son indulgence vis-à-vis des idées extrémistes, à qui elle même longtemps apporté son soutien financier à l'étranger.

Une vision partagée par le General-Anzeiger de Bonn, qui rappelle la politique cupide de la famille princière dans les années 1980, plus avide de dollars que d'idées généreuses.

Mossul, Falloujah, Ryad... la lutte contre le terrorisme international se montre de plus en plus inefficace, souligne pour sa part la Süddeustche Zeitung de Munich. Les Etats-Unis vont bien devoir admettre qu'ils sont loin de la victoire, puisque les terroristes peuvent frapper y compris en plein cœur du Proche-Orient, ce que le journal appelle « la nouvelle colonie américaine ». Est-ce une coïncidence, se demande le quotidien muichois, que cet attentat survienne deux jours après les promesses de Gorge W. Bush, sur la paix et la démocratie au Proche-Orient ? Les Arabes ne croient plus en la philanthropie de l'Amérique. Celle-là même qui a soutenu les islamistes et les régimes autoritaires contre l'occupation soviétique, et a depuis, trop de fois, retourné sa veste. Le journal conclue que le « sauveur Etats-Unis » se retrouvent à la case départ.
  • Date 10.11.2003
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9jb
  • Date 10.11.2003
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9jb
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !