1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'armée tente de reprendre Slaviansk

Le gouvernement ukrainien a lancé vendredi matin une opération armée contre les séparatistes pro-russes à Slaviansk, dans la partie russophone de l'est ukrainien. La résistance est forte selon Kiev.

default

Pour la Russie, Kiev court tout droit à la "catastrophe"

Les insurgés qui contrôlent Slaviansk, ville du bassin minier du Donbass disposeraient d'artillerie lourde, de lance-grenades et même de missiles anti-aériens portatifs. Arsen Avakov, le ministre ukrainien de l'Intérieur affirme que les séparatistes sont appuyés par des mercenaires. Les milices pro-russes ont elles mis le feu aux barricades érigées sur les voies d'accès à la ville et dans la ville afin de rendre la visibilité plus difficile pour les hélicoptères. Deux d'entre eux ont été abattus par les séparatistes, deux pilotes ont été tués, plusieurs membres d'équipage blessés. Kiev présente l'offensive en cours comme la suite de l'opération antiterroriste" lancée à la mi-avril pour rétablir le fonctionnement normal de l'administration dans tout le pays.

Ukraine - Offensive in Slowjansk, prorussische Aktivisten 2. Mai 2014

Militant pro-russes derrière une barricade en feu à Slaviansk

Libérer les observateurs de l'OSCE

Les sept observateurs sont déjà détenus depuis une semaine par les séparatistes et vu la résistance à laquelle se heurtent les troupes gouvernementales, l'opération n'est pas sans risques pour eux. Wolfgang Richter, ancien représentant de l'Allemagne auprès de l'OSCE, l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe : « Je crois que les observateurs de l'OSCE sont en danger d'abord en raison des opérations militaires, des combats en cours. Et ils risquent aussi d‘être utilisés comme des otages, comme une monnaie d'échange par les rebelles contre leurs hommes faits prisonniers par l'armée ukrainienne. »

Sans vouloir donner davantage d'informations sur l'évolution de la situation, le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier a estimé que les négociations menées en vue de la libération des sept observateurs de l'OSCE à Slaviansk étaient actuellement dans une phase très sensible.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !