1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L’Arabie saoudite fait un pas en avant pour les droits des femmes

Le roi Salmane vient de signer un décret autorisant les femmes à conduire. Cette mesure entre de le cadre d'un ambitieux plan de réformes économiques et sociales intitulé "Vision 2030".

Écouter l'audio 02:00

"La modernisation de l’économie saoudienne ne serait pas possible sans les femmes" (Bernard Haykel)

L’Arabie saoudite était le seul pays au monde à interdire aux femmes de conduire. Le roi vient de leur permettre en signant un décret. Une décision qui est évidemment une grande victoire pour les Saoudiennes et qui vise aussi à moderniser l’économie. Bernard Haykel, professeur des Etudes proche-orientales à l’université de Princeton aux Etats-Unis et spécialiste de l’Arabie Saoudite explique que cette mesure est importante pour lancer l’économie du royaume : "Ils ont pour projet de réformer l’économie du pays et ils ont vu que sans les femmes, la modernisation et la diversification ne serait pas possible", explique-t-il. "En Arabie saoudite les femmes sont très éduquées par rapport aux hommes, elles sont très dynamiques et travailleuses" , confie-t-il la DW.

 

Un pas pour les défenseurs de droit de l’homme

Les Saoudiennes peuvent se réjouissent de la levée de l'interdiction de conduire. Même si beaucoup reste à faire, l'activiste saoudienne Madeha al-Ajroush salue ce pas en avant. "Nous sommes très heureuses, la joie est au comble. Ce n'est pas seulement le besoin de conduire et le droit à la mobilité, mais c’est un grand pas en matière de droits de l’homme."

 

Les ultraconservateurs s’opposent

Le roi semble ainsi assouplir certaines de ces restrictions et tente de promouvoir aussi des formes de divertissement. Il avait déjà permis aux femmes d’accéder au stade lors de la 87ème fête nationale de ce royaume malgré l’opposition des ultraconservateurs. "Les ultraconservateurs veulent la modernisation économique mais pas la modernisation sociale. Ils ne veulent pas que les femmes aient l'égalité avec les hommes. Je crois que le gouvernement va essayer de leur expliquer que ce n’est pas possible", dit Bernard Haykel.

Cette mesure qui autorise les femmes à conduire doit entrer en vigueur à partir de juin 2018. Pour Bernard Haykel il y a encore une autre restriction encore plus sévère : celle de la tutelle. Car pour faire des études ou voyager, les Saoudiennes restent soumises à la tutelle d'un homme de leur famille, généralement le père, le mari ou le frère.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !