1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

L'amitié retrouvée, 100 ans après

Le 3 août 1914, l’Allemagne avait déclaré la guerre à la France. 100 ans plus tard, c’est ensemble que les deux pays commémorent le début de la Première Guerre mondiale.

Les anciens « ennemis héréditaires » sont aujourd'hui des partenaires européens

Les anciens « ennemis héréditaires » sont aujourd'hui des partenaires européens

Une cérémonie du souvenir a eu lieu dimanche en Alsace, dans l'est de la France, au Hartmannswillerkopf. Pendant la Première Guerre mondiale, environ 30.000 soldats français et allemands avaient perdu la vie dans le ce massif des Vosges, surnommé à l'époque la « montagne mangeuse d'hommes ». Depuis 1932, un monument national français s'y dresse en hommage aux combattants de la Grande guerre. Mais à l'avenir, le site accueillera aussi un musée franco-allemand. Le président allemand Joachim Gauck et son homologue français François Hollande ont posé dimanche la première pierre de cet « historial » conçu par une équipe binationale d'historiens et dont l'ouverture est prévue en 2017.

L'amitié franco-allemande consolidée

Le monument national du Hartmannswillerkopf a été inauguré en 1932

Le monument national du Hartmannswillerkopf a été inauguré en 1932

Le centième anniversaire de la Première Guerre mondiale est l'occasion pour la France et l'Allemagne de souligner leur réconciliation. « Après l'agression de la France par l'Allemagne lors de la Première et de la Seconde Guerre mondiale, nous, les Allemands, ne pouvons considérer cette réconciliation que comme un cadeau, » a déclaré Joachim Gauck. De son côté, François Hollande a estimé que les deux pays, « au-delà des souffrances et des deuils, [avaient] eu l'audace de se réconcilier: c'était la plus belle façon d'honorer les morts et d'offrir aux vivants une garantie de paix. »

Importance de l'unité européenne

En 1984, le chancelier allemand Helmut Kohl et le président français Francois Mitterand avaient rendu hommage aux victimes de la Première Guerre mondiale à Verdun

En 1984, le chancelier allemand Helmut Kohl et le président français Francois Mitterand avaient rendu hommage aux victimes de la Première Guerre mondiale à Verdun

En présence de plus d'une centaine de jeunes Français et Allemands, réunis par l'Office franco-allemand pour la jeunesse, les chefs d'Etat ont aussi tenu à rappeler que le rapprochement de la France et de l'Allemagne après 1945 avait ouvert la voie à la construction de l'Union européenne. Pour François Hollande, « l'Europe a réussi à vaincre la guerre, elle est parvenue à réunifier le continent dans la démocratie. » « L'Europe unie et les institutions européennes communes ne sont pas un caprice de l'Histoire, » a, quant à lui, souligné Joachim Gauck, « elles incarnent au contraire les leçons de l'Histoire transformées en institutions. »