1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

L'amitié franco-allemande, ce « joyau » de l'Europe

L'amitié franco-allemande célèbre ce mardi ses 50 ans. L'occasion pour le chef de la diplomatie allemande, Guido Westerwelle, de confier à la DW sa vision de cette relation bilatérale pas tout à fait comme les autres.

Guido Westerwelle im Interview der Deutschen Welle (Alexander Kudascheff)

Guido Westerwell accordant une interview à la Deutsche Welle

Baptisé depuis « Traité d'amitié franco-allemand », le Traité de l'Elysée a été signé le 22 janvier 1963 par le Général de Gaulle et le chancelier Adenauer. Rarement un traité aura eu une telle portée: l'amitié franco-allemande a été la base de la construction européenne.

Staatspräsident Charles de Gaulle und Bundeskanzler Konrad Adenauer unterzeichnen den deutsch-französischen Freundschaftsvertrag

Charles de Gaulle et le chancelier Konrad Adenauer signent le Traité de l'Elysée. C'était en 1963

Pour la Deutsche Welle, le ministre allemand des affaires étrangères, Guido Westerwelle, a expliqué à notre confrère Alexander Kudascheff l'importance de cette amitié qu'il qualifie de « véritable joyau ». Mais il en explique aussi la portée de manière plus concrète:

« C'est aussi un véritable pilier pour nos nations: il faut savoir qu'il existe environ 2 000 jumelages entre des villes d'Allemagne et de France, cela donne une idée de son étendue. Une télévision commune, ARTE, des soldats qui travaillent ensemble dans diverses brigades. Ce qui a débuté il y a 50 ans, s'est magnifiquement développé. »

Jugendforum

Les nouvelles technologies facilitent désormais les échanges entre les deux pays

Le ministre Guido Westerwelle, comme de nombreux jeunes, a lui-même participé à des échanges. Il s'est retrouvé confronté au passé douloureux des deux pays, lors d'un séjour en Bretagne:

« Nous voulions acheter quelque chose dans une petite boutique et une vieille dame ne voulait pas nous servir. Elle est partie dans l'arrière-boutique et nous l'avons entendu pleurer. Sa fille nous a alors dit: 'ce n'est pas contre vous, c'est que le mari de ma mère, mon père, a été tué par les Allemands durant la guerre.' »

Malgré ce passé, durant les cinquante années écoulées, la France et l'Allemagne ont décidé de regarder vers l'avenir.

Guido Westerwelle in Brüssel

Guido Westerwelle et Laurent Fabius se parlent régulièrement

Plusieurs couples politiques ont symbolisé cette volonté: les pères fondateurs bien sûr, de Gaulle et Adenauer, mais aussi Helmut Schmidt et Valéry Giscard d'Estaing, Helmut Kohl et François Mitterand par exemple. Francois Hollande et Angela Merkel vont-ils réussir à former un couple harmonieux ? La réponse du ministre Guido Westerwelle:

« C'est tout à fait possible. Nous allons nous donner du mal pour que cela réussisse. La coopération marche très bien avec Laurent Fabius. »

Une coopération mise à l'épreuve des évènements au Mali: « Si je calcule bien, nous sommes en contact personnel l'un avec l'autre une à deux fois par semaine, pour des conférences ou autres. Il en a été ainsi avec la difficile décision sur le Mali. La veille, mon homologue m'a expliqué au téléphone la situation du point de vue français. Le lendemain l'intervention française débutait à la demande du président malien. »

Il ne s'agit pas d'une communication ritualisée, compliquée, mais de coups de téléphone rapides. Une relation qui est la base de l'intégration européenne mais doit être ouverte aux autres, de l'ouest à l'est de l'Europe.

La rédaction vous recommande

Allemagne Magazine