1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

L'Allemagne va renforcer sa présence militaire au Mali

La ministre allemande de la Défense a achevé son séjour au Mali, deuxième étape de son voyage en Afrique. Ursula Von der Leyen a salué les progrès du Mali et confirmé que son pays renforcerait son intervention au Mali.

C'est la première visite en Afrique de Ursula Von der Leyen en tant que ministre allemande de la défense

C'est la première visite en Afrique de Ursula Von der Leyen en tant que ministre allemande de la défense

Après des rencontres dans la matinée avec le ministre malien de la défense Soumeylou Boubeye Maiga et le président Ibrahim Boubacar Keita, la ministre allemande de la Défense Ursula Von der Leyen s'est rendue à Koulikoro, 60 kilomètres de Bamako. A Koulikoro, l'Allemagne participe à la mission européenne EUTM.

Une centaine de soldats allemands sont engagés dans la mission européenne (EUTM)

Une centaine de soldats allemands sont engagés dans la mission européenne (EUTM)

La visite de Ursula von der Leyen au Mali intervient au lendemain de la décision du gouvernement allemand, de renforcer le contingent de la Bundeswehr au Mali.

L'effectif de ce contingent devrait passer de 180 actuellement, à 250 soldats d'ici à la fin de ce mois. Réaction à ce sujet de Martin Baumeister, porte parole du contingent allemand de l'EUTM joint à Koulikoro : «Mes camarades et moi saluons l'intervention allemande au Mali et trouvons qu'elle est positive. Car non seulement elle va au profit de l'armée malienne, mais aussi la population ici à Koulikoro et à Bamako approuve la mission de l'EUTM. Nous avons de bons contacts avec le peuple malien.»

Engagement accru

L'Allemagne participait jusqu'ici à la mission européenne EUTM. Une mission de formation de militaires maliens à des interventions et au déploiement de matériel logistique. En plus de cela, l'armée allemande prend en charge le traitement médical des soldats de l'EUTM et des militaires maliens en formation. Il faut rappeler qu'en dehors de sa contribution au sein de cette mission, l'armée allemande déploie environ 70 éléments pour appuyer la mission africaine pour la stabilisation du Mali la Minusma.

Ursula Von der Leyen rencontre son homologue sénégalais Augustin Tine (05.02.2014)

Ursula Von der Leyen rencontre son homologue sénégalais Augustin Tine (05.02.2014)

Sortir le Mali de l'instabilité

À Dakar la capitale du Sénégal, où l'Allemagne a installé sa base pour les opérations logistiques, Ursula Von der Leyen a rappelé que les terroristes qui avaient occupé le Nord du Mali n'étaient pas totalement mis hors d'état de nuire. C'est justement ce qui justifie que l'Allemagne veuille accroître sa présence. Or à Berlin tout le monde n'est pas de l'avis que l'armée allemande, encore présente en Afghanistan, a encore la capacité de faire plus d'efforts. Ursula Von der Leyen, mercredi au Sénégal :

«Il fut un temps où nous avions onze mille soldats en mission à l'étranger. Actuellement il y en a cinq mille en mission et ce nombre devrait diminuer avec la fin imminente de l'intervention en Afghanistan. Compte tenu de cela, et sous réserve de l'appréciation de l'inspecteur général de la Bundeswehr, nous avons bien la capacité de prendre de nouveaux engagements.»

Le but de l'Allemagne est aussi de renforcer sa partenaire, la France, qui intervient actuellement au Mali et en Centrafrique.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet