L′Allemagne, pays universitaire | Allemagne | DW | 07.12.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

L'Allemagne, pays universitaire

Le paysage universitaire allemand est en pleine mutation. De nouveaux diplômes facilitent l’insertion sur le marché du travail international. Quant aux universités d'élite, elles encouragent la recherche de pointe.

default

En été, les cours sont parfois en plein air

Plus de deux millions d’étudiants sont inscrits dans les universités allemandes. Un sur dix environ vient de l’étranger. En 1999, l’Allemagne a signé la déclaration de Bologne, qui prévoit la mise en place d’un espace européen de l'enseignement supérieur.

Bachelor et master, et c’est l’Europe qui s’ouvre

L’objectif premier des 47 Etats à ce jour engagés dans le processus de Bologne est la création de diplômes communs : bachelor, master et doctorat. Ces derniers se substituent en Allemagne au Diplom, au Magister et au Staatsexam.

La diversité a un coût

Le paysage de l’enseignement supérieur allemand compte plus de 400 établissements et se caractérise notamment par sa diversité. Les étudiants ont le choix entre l’université, offrant une vaste palette de matières et tournée vers la recherche scientifique, les « Fachhochschulen » (écoles supérieures spécialisées), ou encore les « Berufsakademien » (universités professionnelles). Sans compter les écoles des Beaux-Arts, les conservatoires de musique et autres écoles supérieures de cinéma et de télévision.

Depuis l’automne 2006, certains Länder ont introduit des frais d’inscription allant jusqu’à 500 € par semestre, suscitant de vives critiques parmi les étudiants et une partie de la classe politique.

Denkmal Wilhelm von Humboldts vor dem Hauptgebäude der HU Berlin

A l’entrée de l’université Humboldt de Berlin, la statue de Wilhelm von Humboldt, son fondateur

Tradition et modernité

La plus ancienne université d’Allemagne est celle de Heidelberg (en allemand « Ruprecht-Karls-Universität »), fondée en 1386. Egalement intéressante d’un point de vue historique, l’université Humboldt de Berlin a été fondée en 1810 par Wilhelm von Humboldt, chercheur érudit et réformateur visionnaire, qui y démontra la nécessité d’allier l’enseignement à la recherche, fondamentale et appliquée.

Les universités du pays s’appliquent de plus en plus à fournir des enseignements pratiques qui facilitent l’insertion des jeunes diplômés sur le marché de l’emploi.

Des élites « made in Germany »

Dans le cadre de l’« initiative d’excellence » lancée par le gouvernement allemand en 2005/2006, neuf universités du pays ont été sélectionnées pour la qualité de leur enseignement et leurs efforts pour promouvoir l’innovation et l’interdisciplinarité. Il s’agit des universités de Constance, Heidelberg, Göttingen, Karlsruhe et Fribourg, ainsi que la TU et de la LMU de Munich, de la RWTH d’Aix-la-Chapelle et enfin de la FU de Berlin. En plus du titre d’universités d’élite, elles bénéficient de subventions supplémentaires destinées à financer des projets de recherche et d’enseignement. L’initiative d’excellence a aussi eu pour effet d’augmenter le nombre de cursus proposés en langue anglaise, très appréciés des étudiants internationaux.

En outre, les universités allemandes collaborent dans de nombreux domaines avec des établissements du monde entier, préparant ainsi les étudiants à l’entrée sur un marché de l’emploi mondialisé.

Auteurs : Gaby Reucher, Naïma Guira
Edition : Anne Le Touzé

La rédaction vous recommande