1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L'Allemagne durcit les sanctions contre les chômeurs longue durée

En Allemagne, les chiffres de l’emploi publiés hier montrent une nette amélioration du marché du travail pour le mois de mai. Au même moment, le gouvernement d’Angela Merkel a opté pour un durcissement des sanctions à l’égard des chômeurs de longue durée. S’ils refusent trois propositions d’emploi en l’espace d’un an, les bénéficiaires de l’allocation dite « Hartz IV », du nom de son initiateur, pourraient se la voir complètement supprimer. Une mesure qui constitue le dernier volet, et le plus controversé, de la réforme du marché du travail entamée par l'ancien gouvernement de Gerhard Schröder.

Embellie sur le marché du travail allemand

Embellie sur le marché du travail allemand

Selon Die Welt, cette embellie sur le marché du travail ne signifie pas nécessairement un retournement de tendance. Derrière les chiffres se cachent notamment les emplois saisonniers, gonflés par l’arrivée prochaine de la Coupe du Monde de football. Mais surtout, l’amélioration du marché du travail ne profite pas aux chômeurs de longue durée, qui selon les statistiques, représentent deux tiers des demandeurs d’emploi en Allemagne.

Pour la grande coalition, écrit la tageszeitung, le monde du travail allemand fonctionne de la manière suivante : il y a des emplois à profusion, mais personne ne veut les occuper. Il faut donc donner un coup de pied au derrière aux récalcitrants. Le message est sans équivoque et c’est une dénonciation : pour le gouvernement, les chômeurs de longue durée sont des paresseux. Selon le journal, c’est bien mal interpréter les chiffres publiés hier, des chiffres qui témoignent d’une baisse des emplois traditionnels au profit d’emplois précaires.

La Süddeutsche Zeitung constate avec inquiétude le cadre dans lequel la coalition gouvernementale a décidé du durcissement des sanctions qui visent, en fait, à économiser quelques milliards. Les dirigeants politiques, estime le journal, ont tendance à perdre de vue que la meilleure façon de faire des économies serait, d’une part, de donner une chance aux chômeurs de longue durée d’accéder à un emploi et, d’autre part, de faire en sorte que les jeunes ne démarrent pas leur carrière professionnelle en allant pointer au chômage. Mais, conclut la SZ, dénoncer les chômeurs qui abusent du système est un bon moyen pour les dirigeants politiques d’occulter toutes ces promesses électorales qu’ils n’ont pas tenues.

  • Date 01.06.2006
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6za
  • Date 01.06.2006
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6za
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !