1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L'Allemagne championne du monde

Des photos de footballeuses en liesse font la Une de la plupart des journaux allemands ce matin : l’Allemagne a remporté hier le championnat du monde de football féminin. Un autre sujet : le changement à la tête du parti conservateur bavarois, figure également en première page.

default

Des confettis noir, rouge, or, aux couleurs de l’Allemagne pour saluer la victoire des footballeuses à Shanghai : une victoire complète puisque l’équipe allemande, qui remporte le titre de championne du monde pour la deuxième fois consécutive, n’a pas encaissé un seul but au cours de la compétition, se plaît à rappeler Die Welt. Néanmoins, malgré les 3,7 millions de téléspectateurs qui ont suivi la finale contre le Brésil (soit une audience de 32%), le football féminin n’en est pas pour autant devenu plus populaire en Allemagne et c’est bien dommage, estime le journal.

Pour la tageszeitung non plus, le football féminin n’a pas encore la place qu’il mérite en Allemagne. Sauf exception, la plupart des joueuses ne peuvent pas vivre de cette activité. Qui plus est, la fédération allemande du football, le DFB, paie à ses footballeuses 50.000 euros pour le titre de championnes du monde, alors que leurs collègues masculins ont reçu le triple pour avoir atteint la troisième place ! Selon la taz, il appartient désormais aux clubs de créer des structures professionnelles, de démarcher des sponsors pour donner un coup de fouet à ce sport, afin que le foot féminin ne se contente pas de vivre son heure de gloire tous les quatre ans.

La Süddeutsche Zeitung de Munich consacre évidemment une large place à la double succession d’Edmund Stoiber à la tête du parti conservateur CSU et de la région bavaroise. Pour la première fois depuis 1955, rapporte le journal, les délégués de la CSU ont eu le choix entre plusieurs candidats. Le favori et heureux élu, Erwin Huber, a promis d’être tout aussi tenace que son prédécesseur. Mais selon la Süddeutsche Zeitung, c’est Günther Beckstein, le candidat désigné pour porter les couleurs du parti aux prochaines élections régionales, qui est le véritable nouvel homme fort du parti.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung remarque que le duo Huber-Beckstein a du pain sur la planche pour faire ses preuves à la tête du parti conservateur : le poids de la CSU en Bavière dépend de son influence au niveau fédéral, et inversement. Or ils sont nombreux les membres du parti qui craignent que les deux nouveaux responsables échouent dans la mission où ont réussi leurs prédécesseurs : donner l’impression que ce qui vient de Munich est au moins aussi important que ce qui se dit à Berlin, Paris, Rome ou Londres.

  • Date 01.10.2007
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2f8
  • Date 01.10.2007
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2f8
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !