1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

L'Allemagne a un nouveau parlement

La séance constitutive du nouveau Bundestag s'est déroulée ce mardi à Berlin. Elle marque la fin du mandat du gouvernement sortant.

default

Première session du 18ème Bundestag

Le nouveau parlement allemand ne compte plus aucun membre du parti libéral FDP. En revanche, un nombre record de femmes ainsi que les deux premiers députés allemands d'origine africaine en font désormais partie. Au cours de leur premier vote, les nouveaux députés ont élu Norbert Lammert, le président sortant du Bundestag. Jusqu'à ce qu'un nouveau gouvernement soit mis en place, le gouvernement sortant doit continuer de gérer les affaires de l'État avec le nouveau parlement.

Affaires courantes

Après leur victoire électorale du 22 septembre, la Chancelière Angela Merkel et son camp conservateur CDU/CSU n'ont pas encore trouvé de partenaire de coalition : les entretiens avec les Verts ont échoué et ceux avec les sociaux-démocrates du SPD sont toujours en cours.

Tous les membres du gouvernement sortant ont dû remettre ce mardi leur mandat au président de la république Joachim Gauck. Et comme le prévoit la constitution allemande, le président leur a demandé de continuer à gérer les affaires courantes jusqu'à la nomination d'un nouveau gouvernement.

Fin des négociations en novembre ?

Le conservateur Norbert Lammert a été reconduit dans ses fonctions de président du Bundestag

Le conservateur Norbert Lammert a été reconduit dans ses fonctions de président du Bundestag

Entretemps, le président de la République fédérale Joachim Gauck, dont les fonctions sont normalement essentiellement représentatives, doit jouer le rôle de médiateur entre les partis qui négocient en vue de former un cabinet de coalition. Au cas où la CDU/CSU et le SPD ne parviendraient pas à s'entendre, le gouvernement sortant pourrait théoriquement rester en place pendant des mois et des mois. Mais ce scénario est improbable en Allemagne. De l'avis des politologues, le président allemand pourrait mettre en place un gouvernement minoritaire ou – ce qui est plus probable encore - décider de nouvelle élections.

Cependant, les dirigeants de la CDU/CSU et du SPD ont annoncé eux-mêmes vouloir terminer leurs négociations de coalition vers la fin novembre. D'ici Noël donc, l'Allemagne pourrait avoir un nouveau gouvernement.