1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'Allemagne a-t-elle permis à Damas de fabriquer du gaz sarin ?

À quelques jours des élections législatives en Allemagne, un sujet vient troubler la campagne électorale. Entre 2002 et 2006, l'Allemagne a exporté vers la Syrie une quantité importante de produits chimiques

Les substances vendues par l'Allemagne sont susceptibles d'entrer dans la fabrication du gaz sarin. C'est ce gaz qui, selon les inspecteurs de l'ONU, a coûté la vie à des centaines de Syriens lors de l'attaque chimique meurtrière à Damas le 21 août dernier.

Deutschland Deutscher Bundestag Abgeordneter Jan van Aken Die Linke

Jan van Aken, chargé des questions internationales pour Die Linke, le parti de la gauche radicale

Exportations dangereuses

C'est Jan van Aken, un député du parti de la gauche radicale Die Linke, qui avait adressé une requête au gouvernement : l'Allemagne a-t-elle livré, parmi les produits chimiques exportés en Syrie, des substances susceptibles d'être utilisées à des fins militaires ?

Dans une réponse écrite, le ministère allemand de l'Économie a déclaré que des produits chimiques avaient bien été exportés vers la Syrie, entre 2002 et 2006, mais que ces produits étaient exclusivement destinés à un usage civil.

« L'Allemagne a vraiment livré, des années durant, plus de 111 tonnes de produits chimiques à la Syrie, qui peuvent être directement utilisés pour la production de gaz sarin, dans un pays dont on savait alors qu'il avait un programme d'armes chimiques. Je trouve cela irresponsable ! » s'insurge Jan van Aken.

En fait, selon la classification européenne, les composants exportés à l'époque par l'Allemagne (parmi lesquels du fluorure de sodium, de l'acide fluorhydrique, du fluorure d'ammonium) sont à "double usage", civil et militaire.

La coalition gouvernementale de l'époque entre sociaux-démocrates et Verts, aujourd'hui dans l'opposition, avait donné l'autorisation d'exportation après – selon le ministère – « un examen détaillé de tous les risques possibles, y compris le détournement de ces produits ou leur transfert vers un usage militaire. Leur usage civil prévu était considéré comme plausible. »

Wahlplakat CDU 2013

Affiche électorale pour le 22 septembre 2013

Angela Merkel prend position

Mercredi soir, Angela Merkel a déclaré sur la première chaîne de télévision allemande : « La coalition rouge-verte a, à l'époque, examiné de près à quel usage étaient destinés ces produits chimiques et, selon toutes les informations dont je dispose, ils ont été livrés pour un usage civil… et non pas pour la fabrication par exemple de gaz sarin. »

La chancelière a par ailleurs souligné qu'à partir de mai 2011, des sanctions renforcées ont été décidées contre la Syrie et que de telles exportations ont été depuis complètement stoppées. Elle a également promis de lancer une enquête approfondie pour la période précédente.

Cependant ce n'est pas la première fois que des exportations de produits chimiques allemands s'avèrent problématiques. Ainsi, en Irak, c'est grâce à des livraisons de ce genre que le dictateur Saddam Hussein était parvenu à faire construire des armes chimiques qu'il n'a pas hésité à utiliser plus tard contre une partie de sa propre population, les Kurdes irakiens.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !