1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L'Algérie renoue avec le terrorisme

Les attentats qui ont frappé Alger hier font la Une de la presse allemande. Les journaux déplorent le retour du terrorisme dans un pays qui croyait en avoir définitivement terminé avec la violence.

Les Algériens, rappelle la Frankfurter Rundschau, ont connu le terrorisme dans sa forme la plus cruelle, dès lors que l’armée a empêché, en 1992, la prise de pouvoir du Front islamique du Salut, pourtant sorti vainqueur des élections. Puis ils ont eu des raisons d’espérer lorsque le président Bouteflika a organisé, en 2005, un référendum de réconciliation, plébiscitée par une majorité d’entre eux. Une amnistie devait mettre un terme à des années d’horreurs qui ont fait près de 200.000 morts. Mais depuis début 2007, poursuit le journal, les signes annonciateurs d’une nouvelle vague de terreur se sont multipliés. Il y a eu en effet pas moins de 50 attentats, même si la plupart n’ont pas franchi les frontières des informations nationales.

Le temps du terrorisme artisanal est révolu, écrit Die Welt. Il existe aujourd’hui une « internationale du terrorisme ». Elle agit au niveau supranational, mais dispose de réseaux nationaux. Elle frappe là où ça l’arrange. Et elle possède de plus en plus de flair politique. Elle comprend qu’il faut atteindre la politique intérieure d’Etats qui ne sont pas sûrs d’eux. Il est temps, conclut Die Welt, d’arrêter de croire que nous ne serons jamais touchés.

Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, on peut craindre que le ralliement, au début de cette année, du GSPC, le Groupe salafiste pour la prédication et le combat, au réseau international terroriste al-Qaïda réduise à néant les efforts de réconciliation nationale. Mais le journal estime que ce groupe relativement petit ne pourra pas entraîner une nouvelle scission du pays. Le souvenir des horreurs de la guerre est encore trop frais. Néanmoins, la sécurité intérieure serait moins compromise si au lieu de combattre les seuls islamistes, les gouvernements algériens s’étaient attaqués à la corruption dans leurs propres rangs et avaient œuvré davantage pour le développement économique de leur pays.

Le Tagesspiegel estime quant à lui que l’explosion du terrorisme dans le nord de l’Afrique ne peut pas laisser l’Europe indifférente. Le Maghreb est en passe de devenir une poudrière. L’Europe doit s’interroger sur la meilleure manière de contribuer à détendre la situation au niveau de ses frontières méridionales. Le simple isolement des immigrants nord-africains qui fuient la misère de leurs pays ne peut être une solution.

  • Date 12.04.2007
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2gy
  • Date 12.04.2007
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2gy
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !