1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Forum des cultures

L’Afrique manque d’archives

Mamadou Gomis, de passage à Berlin dans le cadre de l'exposition « Prêt à partager », est devenu photographe pour consigner la mémoire du continent africain.

Prêt-à-partager, a transcultural exchange in art, fashion and sports. Model von Zohra Opoku, Back Para Afrique, Dakar 2008. Copyright: Mamadou Gomis

Ausstellung in Berlin Prêt-à-partager

Mamadou Gomis est venu à Berlin présenter ses photos lors de l'exposition « Prêt à partager » organisée par l'IFA, l'Institut pour les relations culturelles avec l'étranger. Une exposition qui regroupe des œuvres d'artistes africains et européens. C'est dans la galerie de l'IFA, au milieu de toutes ces installations, que Mamadou Gomis s'est confié d'abord sur son passé. Né au Sénégal en 1976, il s'est très vite intéressé à la photographie. C'est dans un studio qu'il a fait ses premiers pas, avec des portraits notamment avant de se tourner vers le photojournalisme.

Aujourd'hui il travaille pour des journaux, pour des agences de presse, notamment l'AFP et Reuters, mais aussi pour des ONG comme Plan International qui s'occupe de la santé, de l'éducation et de la protection des enfants.

Outre le projet « Prêt à partager » dont il fait partie depuis ses débuts en 2008 à Dakar, et un livre avec la photographe allemande Simone Gilges, Mamadou Gomis a participé à un livre qui illustre le mouvement de contestation né au Sénégal en 2011, « Chronique d'une révolution ».

Auteur: Audrey Parmentier
Edition: Aude Gensbittel

Écouter l'audio 12:33

Ecoutez le Forum des Cultures

Audios et vidéos sur le sujet