1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

L'Afrique invitée à Washington

Tous les projecteurs sont fixés sur la capitale fédérale américaine qui accueille à partir de lundi et pour trois jours une cinquantaine de dirigeants africains. Il s'agit du tout premier sommet Etats-Unis-Afrique.

Le sommet africain se déroule à Washington pendant trois jours

Le sommet africain se déroule à Washington pendant trois jours

Il y a trois principaux thèmes à l'agenda. D'abord, la coopération économique et les échanges commerciaux entre les Etats-Unis et l'Afrique. Le sujet sera débattu lors de l'US-Africa Busness Forum, une rencontre à laquelle participeront la plupart des dirigeants africains et les patrons de grands groupes privés le mardi 5 août.

Ensuite, les chefs d'Etat et de gouvernement parleront sécurité avec le président américain. Barack Obama devrait confirmer l'appui de son pays à la lutte contre le terrorisme sur le continent africain.

Enfin, le troisième et dernier point à l'ordre du jour, est un sujet qui fâche: il s'agit de la question de gouvernance et du respect des règles de démocratie. Nul doute que le président américain saisira cette occasion pour faire passer des messages à ses homologues africains. Surtout à ceux qui projettent de modifier la constitution de leur pays dans le but de lever le verrou de la limitation du mandat présidentiel.

Le chefs d'Eat du Burkina Faso, Blaise Compaoré est notamment présent au sommet

Le chefs d'Eat du Burkina Faso, Blaise Compaoré est notamment présent au sommet

Une cinquantaine de dirigeants africains au sommet

Beaucoup d'entre eux sont présents à Washington. Le Burkinabé Blaise Compaoré, le Congolais de la RDC, Joseph Kabila, et plus récemment le Congolais de Brazzaville Denis Sassou Nguesso.

Trois chefs d'État africains n'ont pas été invités à ce sommet. Il s'agit du Zimbabwéen Robert Mugabe, de l'Erythréen Issayas Afeworki, et du Soudanais Omar el-Béchir, visé par un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale. Par ailleurs, aucun représentant de la République Centrafricaine, n'a été non plus invité.

D'autres sujets d'actualité vont inéluctablement s'inviter au sommet. Par exemple, la propagation du virus Ebola en Afrique de l'Ouest, qui a déjà fait plus de 700 victimes.

En cliquant sur la photo ou le lien ci-dessous, écoutez l'analyse de Mamadou Diouf, professeur d’histoire et d’études Africaines à l’Université Columbia de New York, sur la politique africaine de Barack Obama.

Écouter l'audio 01:32

« Obama n'est pas africain » (Mamadou Diouf)

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !