L’Afghanistan s’embrase | Vu d′Allemagne | DW | 23.02.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L’Afghanistan s’embrase

Les émeutes anti-américaines se poursuivent en Afghanistan suite à l’incinération d’exemplaires du Coran dans la base militaire de Bagram. Malgré les excuses des Etats-Unis et de l’Otan, la population ne décolère pas.

Les émeutes ont fait une dizaine de morts en trois jours

Les émeutes ont fait une dizaine de morts en trois jours

Les émeutes en Afghanistan rappellent au monde entier à quel point la situation est tendue dans le pays, écrit die Welt. Des soldats américains ont brûlé des exemplaires du Coran. Leur motif : ceux-ci appartenaient à d'anciens prisonniers afghans et on n'en avait plus besoin. Après plusieurs incidents du même genre, les soldats auraient dû savoir ce que leur geste allait provoquer dans une société musulmane.

Le Coran est sacré pour les musulmans, le brûler est pour eux une profanation

Le Coran est sacré pour les musulmans, le brûler est pour eux une profanation

Les excuses officielles et l'annonce d'une enquête n'y font rien, l'Afghanistan s'embrase. La triste vérité, c'est qu'après plus de dix ans d'occupation par les troupes étrangères, le pays n'a toujours pas trouvé la paix.

Les manifestations dégénèrent et font des victimes, rapporte la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Précisément au moment où on parle du règlement de la situation en Afghanistan après le départ des troupes internationales, retentit le cri « Mort à l'Amérique ! » Plus de 10 ans d'engagement en Afghanistan risquent d'être réduits à néant.

Le général américain John Allen a promis qu'un tel incident ne se reproduirait pas

Le général américain John Allen a promis qu'un tel incident ne se reproduirait pas

Les soldats de l'Isaf doivent retourner sur les bancs de l'école, c'est le commandant des forces de l'Otan en Afghanistan, John Allen, qui l'a ordonné, écrit la Süddeutsche Zeitung. Car une fois de plus on s'aperçoit que beaucoup de soldats ont trop peu de connaissances sur le pays dans lequel ils sont déployés. La faute n'en revient pas aux jeunes recrues, mais plutôt à leurs supérieurs hiérarchiques qui auraient dû les préparer avant leur arrivée. Le projet de sensibilisation décidé par John Allen est une bonne idée, mais il aurait dû être mis en place en 2001, lorsque l'Occident a renversé le régime des talibans en Afghanistan.

L'incinération d'exemplaires du Coran à Bagram n'est ni un hasard, ni un incident isolé, affirme la Westdeutsche Allgemeine Zeitung, mais plutôt l'expression d'une arrogance et d'un manque de réflexion frappants face aux valeurs culturelles et religieuses de l'Afghanistan. A l'aube du retrait des Américains, l'incident de Bagram livre aux talibans de puissantes munitions pour leur propagande.

Auteur : Aude Gensbittel
Edition : Anne Le Touzé

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !