1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'Afghanistan risque de devenir un "nouveau cimetière" pour les USA

Après des mois de réflexion, le président américain Donald Trump a annoncé sa stratégie en Afghanistan : lutter contre le terrorisme, en particulier Al Qaeda, Daech et les talibans.

Pas de date de retrait. C'est l'élément principal du discours de Trump. Les troupes américaines vont rester en Afghanistan le temps qu'il faudra pour détruire Daesh, Al Qaeda, et empêcher les talibans de conquérir le pays. Le président américain évite l'erreur de Barack Obama quand ce dernier avait annoncé un départ du gros des forces combattantes pour fin 2014. Les talibans avaient alors patienté jusqu'au retrait avant d'intensifier leur offensive.

Ensuite, Donald Trump a indiqué que la présence militaire américaine devait créer les conditions d'un règlement politique du conflit. Il entend montrer aux insurgés que l'Amérique va maintenir la pression militaire afin de les pousser à conclure un accord de paix avec Kaboul. Et pour y parvenir, le président américain a eu des mots durs à l'égard du Pakistan qui abrite et assiste l'insurrection. Washington va intensifier la pression sur Islamabad. Mais Donald Trump est resté vague et contradictoire.  Il n'a pas dit combien de soldats seraient envoyés en renfort.

L'appel aux pays voisins

Ensuite, il a martelé que les Etats-Unis n'étaient pas en Afghanistan pour reconstruire le pays. Mais il a évoqué une aide économique pour les Afghans. Il a appelé l'Inde, le grand rival du Pakistan, à contribuer au développement de l'Afghanistan. Or Islamabad veut à tout prix empêcher New Delhi d'accroître son influence dans le pays. C'est pour cette raison qu'elle appuie l'insurrection. En se reposant sur l'Inde, Trump risque de pousser le Pakistan à aider encore plus les talibans qui sont leur allié en Afghanistan.

 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !