1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

L'affaire Zara fait du bruit au Tchad

Au Tchad, l'affaire Zara continue à faire du bruit. Plusieurs centaines de jeunes Tchadiens ont manifesté à N'Djamena pour réclamer justice pour la jeune fille. Ils ont été violemment dispersés par la police.

Selon les manifestants, Zara Mahamat Yesko aurait été enlevée ce weekend et violée par cinq jeunes hommes, issus de familles d'officiers supérieurs. Après avoir commis leur forfait, les agresseurs ont posté une vidéo sur les réseaux sociaux montrant la victime en larmes. Une vidéo retirée depuis mais le mal est fait selon Mahamat Zene Cherif, coordinateur national du Collectif des Associations et Mouvements de Jeunes du Tchad : "Dans ce contexte électoral et politique tendu, nous craignons que le viol des sœurs et des jeunes filles soit utilisé comme une arme d'intimidation de la population. C'est pour cela que nous nous sommes mobilisés (...) Ce sont les enfants de certaines personnalités qui se considèrent comme au-dessus de la loi, comme des personnes intouchables. Ce sont eux qui commettent cela. On les arrête pour quelques jours et on les libère donc c'est ça qui les encourage à commettre cela."

Selon Mahamat Nour Ibedou, secrétaire général de la Convention tchadienne pour la Défense des droits humains, Zara Mahamat Yesko aurait par ailleurs subi des pressions de la part du ministre de la Sécurité.

Un jeune protestataire est par ailleurs décédé lors de la dispersion de la manifestation dans la capitale lundi matin. Le porte-parole de la police a de son côté affirmé qu'il y avait eu des arrestations parmi les auteurs de l'agression sexuelle. De nouvelles manifestations sont annoncées dans tout le pays pour mercredi.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !