1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L'affaire des écoutes embarrasse l'Allemagne

Les journaux allemands reviennent essentiellement aujourd'hui sur cette affaire d'écoutes, par les services américains, du téléphone portable de la chancelière allemande, Angela Merkel. la presse s'indigne.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung, considère cette affaire des écoutes comme un affront terrible. Ce scandale entachera durablement les relations germano-américaines mais également les relations des USA avec toute l'Europe. Cet été, après les révélations d'Edward Snowden sur l'ampleur de l'espionnage américain, à la question "pensez-vous que la NSA surveille Angela Merkel ?", le chef de la chancellerie, chargé du renseignement allemand, Ronald Pofalla, avait déclaré « les Etats-Unis ne feraient jamais ça ». Les Américains ont dû bien rire, estime le journal.

La Süddeutsche Zeitung, critique l'attitude d'Angela Merkel, qui réagit avec véhémence maintenant elle est potentiellement concernée. Elle qui avait tant minimisé l'affaire, au moment où l'on apprenait que plusieurs millions de citoyens allemands avaient été espionnés par la NSA. Une histoire terriblement embarrassante !

Pourtant le gouvernement fédéral a équipé ses agents d'un portable ultra-sécurisé

Pourtant le gouvernement fédéral a équipé ses agents d'un portable ultra-sécurisé

Mais le journal relativise, en matière d'espionnage, les Européens n'ont probablement pas de leçons à donner aux Américains. "Qui ira dire en face aux Américains: ce n'est pas vrai que nous faisons la même chose ?" s'interroge le quotidien.

Die Welt trouve même cette apparente indignation hypocrite. On sait que les services de renseignements allemands collaborent avec la NSA. Si les dirigeants européens condamnent ces pratiques, est-ce réellement pour des raisons éthiques ou par jalousie face à l'efficacité du système américain ?

On apprend ce matin que les écoutes des conservations de Merkel, auraient été effectuées depuis l'ambassade des Etats-Unis à Berlin, par la NSA et la CIA qui opérèrent en secret dans les ambassades et les consulats américains à travers le monde. Die tageszeitung note que la justice allemande a l'intention de s'emparer de l'affaire. Sauf que si le personnel des ambassades est en cause, il bénéficie de l'immunité diplomatique, tout comme Barak Obama d'ailleurs. En tout cas, contrairement à ce que Ronald Pofalla avait déclaré cet été : Non, l'affaire Snowden n'est pas close, elle est même loin d'être terminée.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !