1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

NRS-Import

L'accord UE-Turquie expliqué

L'accord a pris effet le 20 mars 2016 et avait pour objectif d'endiguer le flux de migrants arrivant en Grèce. Il prévoyait dans un premier temps le renvoi de migrants des îles grecques vers la Turquie.

Parmi les migrants concernés en Grèce, on compte ceux qui ne peuvent prétendre au droit d'asile ou ceux qui ont retiré leur demande d'asile. Ils peuvent donc être renvoyés en Turquie, considérée comme un pays sûr. 

Le gouvernement turc, en échange de sa paticipation à l'accord, a reçu une aide financière de la part de l'UE, destinée aux réfugiés en Turquie. Le montant avait initialement été estimé à plus de 3 milliards d'euros. Les citoyens turcs titulaires d'un passeport se voyaient également accorder l'accès à l'espace Schengen sans visas, dans le cadre d'un processus appelé « libéralisation des visas ».  Enfin, la Turquie espérait, par cet accord, relancer les discussions sur l'adhésion du pays à l'UE.

Türkei Griechenland Abschiebung von Flüchtlingen (picture alliance/abaca/AA)

Des réfugiés expulsés de la Gréce vers la Turquie

 

Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie

En juillet l'année dernière, suite à une tentative de coup d'Etat contre le gouvernement d'Erdogan, une vague d'arrestations a été menée contre ceux que le gouvernement turc jugeait responsables – y compris ceux entretenant des liens avec la communauté religieuse Fethullah Gülen, accusés d'avoir organisé le putsch. Le record atteint en matière d'atteinte aux droits de l'homme en Turquie a rendu les autorités européennes sceptiques quant à l'adhésion de la Turquie à l'UE et à l'accès sans visas des citoyens turcs aux 26 pays de l'espace Schengen.

En novembre l'année dernière, le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé l'UE de ne pas être juste à l'égard de la Turquie, au vu de l'accord. Il a également déclaré que l'UE n'avait pas tenu sa promesse d'aide financière.

Il est également important de mentionner qu'il y a eu un léger recul du nombre de migrants à voyager vers l'UE après la mise en place de l'accord en mars. Toutefois, suite à la tentative de coup d'Etat contre Erdogan en juillet 2016,  des rapports ont indiqué que le nombre de réfugiés provenant de la Turquie pourrait augmenter.

Türkei Griechenland Abschiebung von Flüchtlingen (picture alliance/abaca/AA)

Retour des candidats pour vers le pays de départ

Traitement des dossiers de réfugiés

En outre, la Grèce n'a pas renvoyé autant de migrants que prévu, ce qui signifie que les migrants qui arrivent en Grèce ne craignent pas autant d'être renvoyés. Des milliers de réfugiés sont à Lesbos et sur d'autres îles grecques. 

Actuellement, la Grèce tente d'accélérer le traitement des demandes d'asile, afin de déterminer rapidement quels migrants peuvent rester et lesquels devront être renvoyés vers la Turquie.

Plus d'informations : http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-16-963_en.htm

Auteur : Wesley Dockery