L′accès à l′eau devient un droit humain | International | DW | 29.07.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'accès à l'eau devient un droit humain

L'ONU a adopté une résolution en ce sens par 122 voix pour, zéro voix contre et 41 abstentions. Tout comme l’homme a le droit à la vie, il a également le droit à l’eau potable et à l’accès à des sanitaires.

default

L'eau, c'est la vie

La résolution des Nations-unies intervient après plus de 15 ans de débat sur la question. Désormais l'accès à une eau de qualité et à des installations sanitaires est reconnu comme un droit humain comme l’exige le texte rédigé et présenté par la Bolivie. La Bolivie représentée par son ambassadeur auprès des Nations-unies, Pablo Solon :

Strand Wasser blaue Fahne Flagge Wasserqualität Urlaub

" L’Homme est composé en grande partie d'eau. Environ deux tiers de notre corps et 75 % de notre cerveau sont composés d'eau. Il est possible de survivre plusieurs semaines sans nourriture, mais on ne peut pas survivre plusieurs jours sans eau ."

Le manque d'eau fait des victimes

Près d’un milliard d'habitants de la planète sont privés d'accès à l'eau potable et plus de 2,6 millions n'ont pas de sanitaires - tandis que près 2 millions d'enfants meurent chaque année de maladies liées au manque d'eau ou d'hygiène. L’Ambassadeur Pablo Solon :

"Les maladies causées par le manque d'eau potable et d'installations sanitaires, font plus de victimes que les guerres. La diarrhée est la deuxième cause de décès chez les enfants de moins de cinq ans. Le manque d’eau potable tue plus d'enfants que le sida,le paludisme et la rougeole réunis."

Objection de certains pays

La plupart des problèmes d’eau et d’hygiène sont rencontrés en Asie et en Afrique. Même si la résolution est non contraignante, les pays qui se sont abstenus, dont les Etats-Unis, ont objecté qu'un tel droit n'était pas reconnu en droit international. Ils ont reproché aussi aux parrains de la résolution de chercher à devancer les études en cours sur la question. Mais ce n’est pas l’avis de l’Allemagne qui a voté pour. Peter Wittig est Ambassadeur de l’Allemagne auprès des Nations-unies :

Junge trinkt sauberes Wasser aus dem Hahn in Jordanien

L'accès à l'eau est l'une des priorités des OMD

"Nous ne partageons pas cet avis. L'Allemagne a le devoir de contribuer à la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement qui consiste à réduire la pauvreté. Dans ce cadre, il est aussi question de réduire de moitié jusqu’en 2015, le nombre de personnes qui n’ont aucun accès à l’eau potable et à des sanitaires."

La résolution rappelle justement cette promesse faite par les pays riches en 2000 dans le cadre de ces Objectifs du millénaire pour le développement, en vue de réduire de moitié a pauvreté d'ici à 2015.

Auteur : Andreas Zumach / Kossivi Tiassou

Edition : Marie-Ange Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !