La Zambie sacrée reine d′Afrique | Coupe du monde de football 2018 | DW | 13.02.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Mondial 2018

La Zambie sacrée reine d'Afrique

Les Chipolopolos ont créé la sensation en remportant la CAN 2012 de football au stade de Libreville au Gabon. Ils ont battu les Eléphants ivoiriens aux tirs au but : 8 à 7. Retour sur un match riche en surprises !

default

La Zambie a reçu la précieuse coupe pour la première fois de son histoire

La finale de la CAN a été très âprement disputée avec des Zambiens, plus vifs et décisifs qui ont mis une forte pression sur la défense ivoirienne. Cette défense a souffert sous les assauts sans cesse répétés de Christopher Katongo, le capitaine et de ses co-équipiers. Pendant ce temps, Didier Drogba et autres Gervihnio et Gradel peinaient à franchir le rideau défensif zambien. Une occasion pour ouvrir le score à la 68e minute, avec un pénalty concédé par les Zambiens. Didier Drogba expédie le ballon largement au-dessus de la barre transversale. Les deux équipes se sont neutralisées zéro but partout à l'issue du temps règlementaire et des prolongations.

Africa Cup Sambia

L'explosion de joie des Chipolopolos après l'épreuve des tirs au but

Au final, l'épreuve fatidique des tirs au but a été fatale pour les Ivoiriens avec Gervinho qui a manqué son tir. La Zambie remporte ainsi son premier titre de champion d'Afrique de football. Hervé Renard, le sélectionneur de la Zambie, croyait dès le départ de la compétition en son équipe : « On a su faire les choses en toute simplicité, aujourd'hui on a une récompense fantastique. Il faut rester tranquille et on a su puiser l'effort, la force quelque part. Je ne sais pas où sincèrement, parce qu'on travaille et puis on a des joueurs fantastiques. Quand vous avez des joueurs qui croient en leur équipe, qui croient en tout le monde, chacun croit en l'autre, et c'est ça qui fait la différence. »

Les Eléphants déçus

Zambia vs. Ivory Coast

L'attaquant ivoirien Yao Gervinho (à g.) n'a pas mené son équipe à la victoire

Pour le gardien de but ivoirien Copa Barry, la pilule est amère surtout qu'il n'a encaissé aucun but durant la compétition : « Il y a une déception. On a tous cavalé, on a tous travaillé dur. On a fini meilleure défense, on a fini meilleure attaque. Mais Dieu a décidé et il a donné la coupe à la Zambie. La Zambie la mérite aussi parce que tout au long du tournoi, elle a imposé son style de jeu et elle était présente dans les matchs de poule, en quart de finale, en demi finale. Les Zambiens ont eu de la chance, tant mieux pour eux. »

Avec cette victoire la Zambie rentre dans l'histoire. Une belle façon de rendre un hommage aux joueurs zambiens morts dans un crash au large du Gabon en 1993.

Auteur : Noël Tadegnon, envoyé spécial à Libreville
Edition : Cécile Leclerc

Audios et vidéos sur le sujet