1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La visite

Les quotidiens allemands d'aujourd'hui reviennent à l'unisson sur la visite officielle hier du président égyptien à Berlin, accompagné d'une importante délégation économique.

Berlin doit poser des conditions pour apporter l'aide économique demandée par Mohammed Mursi

Berlin doit poser des conditions pour apporter l'aide économique demandée par Mohammed Mursi

Mohammed Mursi vient faire la cour à l'Occident, raconte la Süddeutsche Zeitung. Angela Merkel n'a pas manqué de rappeler à son visiteur le respect des droits de l'Homme et de la liberté de religion. Elle a également souligné l'importance de l'Égypte dans le processus de paix au Proche-Orient. De son côté, le président égyptien a promis que le processus de transformation démocratique du pays se poursuivrait et que l'Égypte deviendrait un état de droit à caractère civil et non militaire ou théocratique.

Deutschland Ägypten Präsident Mohammed Mursi in Berlin - Proteste

Les Égyptiens doivent construire eux-mêmes l'avenir de leur pays

Il faut donc le prendre au mot, lance die Welt. Mohammed Mursi sait que la chute dramatique des revenus du tourisme et la fracture sociale et religieuse du pays constituent un cocktail explosif. Il est tributaire de l'aide apportée par l'Occident. Celle-ci peut donc être fournie sous certaines conditions. Le Ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle a donc raison de dire que les relations avec l'Égypte exigent une patience stratégique. En clair : la liberté n'est pas négociable.

Même analyse à la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Personne ne peut nier le fait que, depuis la chute de Moubarak, aucun progrès n'a encore été fait en matière d'état de droit, de droits de l'homme et de liberté de religion. Mohamed Mursi n'est pas un espoir de la démocratie. C'est un islamiste, issu d'une formation dont l'agenda politique est connu. S'il tient pourtant ses promesses et que l'Égypte devient un état de droit, s'il met en place des réformes démocratiques nécessaires, alors Berlin pourra être un partenaire.

Ägypten Mursi Kabinett Muslimbrüder

Actuellement, les Frères Musulmans sont incontournables

die tageszeitung apprécie qu'Angela Merkel n'ait pas commis l'erreur de jouer à la maîtresse d'école qui tance un mauvais élève et s'ingère dans les affaires intérieures de l'Égypte. Il ne faut pas oublier que Berlin a apporté une aide non négligeable à la dictature égyptienne pendant des décennies sous le prétexte du maintien de la stabilité de la région. Aujourd'hui, c'est aux Égyptiens eux-mêmes de construire leur avenir. La chancelière pourtant a été dans son rôle en demandant à Mohammed Mursi de dialoguer avec toutes les forces démocratiques de l'Égypte. C'est la voix de la raison. Car, si l'Égypte ne pourra jamais être dirigée uniquement par les Frères musulmans, actuellement, elle ne peut pas non plus l'être sans eux, conclut le quotidien de Berlin.

Auteur : Christophe Lascombes
Édition : Kossivi Tiassou

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !