1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La visite du pape vue par les journaux

La presse allemande tire un bilan plutôt positif des Journées Mondiales de la Jeunesse. Au lendemain du départ du pape, les journaux restent globalement sur une bonne impression de Benoît XVI ; même si quelques critiques percent çà et là dans certains commentaires.

Benoît XVI, hier, lors de la messe de clôture des JMJ

Benoît XVI, hier, lors de la messe de clôture des JMJ

Pour la Süddeutsche Zeitung, Benoît XVI n’aura pas marqué ces rencontres par son discours. Son style, plutôt timide et prudent, a révélé, selon le journal, le souci du souverain pontife de ne pas prêter le flanc à la critique des 8000 journalistes qui accompagnaient son voyage. Benoît XVI a cependant réussi à rompre avec les traditions du pontificat de Jean-Paul II, qui revenait toujours à la morale, et notamment la morale sexuelle, de l’Eglise catholique. La SZ estime que le succès des Journées Mondiales tient essentiellement à l’euphorie des pèlerins, ivres du sentiment d’appartenir à la même communauté, et qui ont su allier fête et recueillement. Benoît XVI a cherché le consensus, n’a apporté ni de nouvelles impulsions ni de solutions aux maux de l’Eglise, mais, poursuit la Süddeutsche Zeitung, il sera certainement rentré changé de sa visite, plus sûr de lui face aux fidèles qui l’ont acclamé.

« Journées mondiales catholiques », c’est le titre choisi par la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Le quotidien de Francfort relève que le ton employé par Benoît XVI pour s’adresser aux jeunes était le même que celui qu’il a quand il parle aux croyants adultes. Une manière pour le pape de commuer ces Journées mondiales de la Jeunesse en Journées mondiales des catholiques en général. De la même façon, la main qu’a tendue le rabbin Teitelbaum à Joseph Ratzinger n’était pas destinée à l’ancien jeune allemand mais bien au pape, comme symbole de tous les peuples. Un geste universel, donc, de l’avis de la FAZ, qui souligne cependant le manque de résultats probants de ses audiences accordées aux hommes politiques.

Pour finir un mot de la tageszeitung. Le quotidien reproduit en Une une parodie d’édit – ou de bulle papale ?- du Moyen-âge. Ce texte appelle le souverain pontife à faire pénitence de toutes ses occasions historiques manquées. La taz estime que Benoît XVI a déçu de nombreux jeunes catholiques, la plupart des protestants et quelques musulmans par la vacuité de son message convenu. Et l’omission d’excuses au nom de l’Église catholique, qui auraient pourtant été les bienvenues, notamment lors de sa visite de la synagogue, d‘excuses pour le silence de Pie XII lors du génocide des Juifs, au pays de l’holocauste. « Repends toi, Benoît, écrit la taz. Tu sais bien, pourtant, que les péchés par omission sont eux aussi des péchés. Songe à ce que tu pourras faire la prochaine fois. Et reviens nous avec davantage dans tes bagages. Amen. »

  • Date 22.08.2005
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9cr
  • Date 22.08.2005
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9cr
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !