1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La violence place au-dessus du contre-G8

La presse allemande réagit ce matin aux débordements survenus lors de la manifestation d’ouverture du sommet anti-G8 à Rostock, samedi dernier. A l'issue d'un défilé pacifique, des activistes de la mouvance « autonome » ont commencé à jeter des pavés sur la police, qui a réagi à coup de gaz lacrymogènes et de lances à eau. Bilan : près de 1000 blessés et un arrière-goût amer pour les organisateurs de la manifestation.

Environ 2000 activistes autonomes cagoulés ont déclenché les violences, samedi à Rostock, risquant de discréditer le message pacifiste des quelques 50.000 manifestants.

Environ 2000 activistes autonomes cagoulés ont déclenché les violences, samedi à Rostock, risquant de discréditer le message pacifiste des quelques 50.000 manifestants.

Pour commencer, la réaction d’un journal local, la Ostsee-Zeitung : des centaines de manifestants et policiers blessés, des gens paniqués, des barricades et des voitures en feu… Une violence qui laisse sans voix – Rostock est sous le choc. L’ouverture du contre-sommet, poursuit le quotidien, n’aurait pas pu se dérouler plus mal et l’on peut s’attendre au pire pour les prochains jours.

La Frankfurter Rundschau se demande également si la violence a atteint son apogée samedi ou si ce n’est qu’un début. Qu’aucun des pavés lancés dans la foule n’ait blessé quelqu’un mortellement, que personne n’ait succombé à un incendie ou n’ait été renversé par un véhicule de police, tout cela, estime le journal, relève du pur hasard.

Die Welt jette la pierre aux altermondialistes. Les organisateurs de la manifestation pacifique savaient à quoi s’attendre et ils ont fermé les yeux. Les altermondialistes perdent toute leur crédibilité – qui n’est déjà pas lourde selon le journal – en n’étant pas capables ou en en voulant pas isoler les activistes radicaux de leur mouvement. On exige des Musulmans d’Allemagne que leurs organisations se démarquent des militants islamistes. Ceux qui croient en un autre monde devraient tout autant prendre leurs distances par rapport aux experts de la violence dans leurs propres rangs.

En plus des dommages humains, avec des blessés de part et d’autre de la manifestation, la Tageszeitung souligne des dommages politiques énormes. Les pavés, les gaz lacrymogènes et les lances à eau font peur aux manifestants pacifistes. Les voitures brûlées des habitants ne contribuent pas à susciter la sympathie de la population. Et les fanatiques de la sécurité comme le ministre de l’Intérieur Wolfgang Schäuble ont désormais un argument de plus pour justifier la suppression de droits fondamentaux. Il ne reste qu’à espérer que la raison reprenne le dessus. L’opinion publique ne doit pas faire l’erreur de discréditer les objectifs d’un large éventail de la société à cause d’une minorité de casseurs. Car, conclut la taz, les causes défendues par les manifestants sont trop importantes.

  • Date 04.06.2007
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2gQ
  • Date 04.06.2007
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2gQ
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !