1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La victoire en chantant...

Les journaux allemands d'aujourd'hui reviennent sur le congrès de la CDU, l'Union Chrétienne-Démocrate et de la réélection à la quasi-unanimité d'Angela Merkel à la tête du parti.

La chancelière plébiscitée par son parti

La chancelière plébiscitée par son parti

Avec presque 98 pour cent, un score digne des plébiscistes socialo-communistes, la CDU démontre qu'elle est redevenue ce qu'elle a toujours été en période de succès : une machine à élire le chancelier, résume la Frankfurter Rundschau. C'est d'autant plus surprenant que la chancelière, en cette huitième année au pouvoir, se concentre surtout sur la gouvernance du pays. La présidence de son parti est pour elle un à-côté.

Auftakt CDU Parteitag 04.12.2012

La CDU est en ordre de bataille pour les législatives de 2013

De toutes façons, la CDU ne s'est jamais distinguée par des débats passionnés, constate die tageszeitung. Sous la férule d'Angela Merkel, ce parti a sombré dans une sorte de coma intellectuel éveillé. C'est la conséquence de ce positionnement au centre qu'a imposé la chancelière. Certes, la base proteste, les grandes villes sont perdues les unes après les autres et le parti est devenu une machine à entériner les décisions de sa présidente. Mais la CDU est désormais aussi proche d'autres univers politiques et apte à coaliser avec le SPD, les Verts ou le FDP.

La CDU se réjouit de ne pas avoir d'alternative à Angela Merkel, critique la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Avec elle à sa tête, le parti semble plus puissant que jamais. Seulement, si un jour l'aura de la chancelière venait à faiblir, voire à disparaître, on réalisera alors qu'il n'y a plus grand-monde pour diriger les chrétiens-démocrates. Et cette absence de relève devrait tout autant inquiéter ce parti que la perte de tel ou tel poste de maire.

CDU Parteitag 04.12.2012

Quel parti se rangera sous la bannière d'Angela Merkel ?

Décembre est la saison des saynettes de la Nativité dans les crèches et autres écoles maternelles, ironise la Süddeutsche Zeitung. Le congrès de la CDU et son plébiscite en faveur d'Angela Merkel ont tout d'un tel spectacle avec la bergère, les moutons et les anges qui entonnent Alleluia. Mais il serait dangereux pour la CDU de croire qu'elle gagnera seule les prochaines élections de 2013. Même une CDU forte a besoin d'un partenaire de coalition fort pour l'emporter. Le FDP n'est plus que l'ombre de lui-même. En ces temps où l'avenir est plus qu'incertain, le vainqueur des prochaines législatives sera celui qui promettra la stabilité de manière crédible. Le couple CDU-FDP n'est plus en mesure de le faire. Une alliance SPD-Verts le pourrait peut-être, mais une coalition de la CDU avec l'un des deux partis d'opposition le pourrait tout aussi bien, conclut le quotidien de Munich.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !