1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La victoire d'un parti qui se cherche

Un homme fait la Une des journaux allemands de ce lundi : Olaf Scholz, le très probable futur maire de la ville-Etat de Hambourg. Mais quel sera l'impact de cette victoire des sociaux-démocrates ?

default

Satisfaction, dimanche, chez les partisans du SPD

La tageszeitung s'interroge : ce résultat éclatant est-il le signal d'un tournant pour une social-démocratie fatiguée ? Une victoire qui porterait bien au-delà de Hambourg ? La taz ne le croit pas : ce résultat n'est pas un passe-partout pour les six scrutins régionaux de 2011. Il y a eu à Hambourg ce qu'il n'y a pas en Bade-Wurtemberg ou en Rhénanie-Palatinat : l'échec d'une coalition conservateurs-écologistes dans une ville-Etat qui, en dix ans de gouvernement CDU, n'a jamais perdu son ancrage social-démocrate.

Wahlen Hamburg 2011 SPD Symbolbild

La social-démocratie a longtemps dominé la vie politique à Hambourg

Et la tageszeitung met en garde : rien ne serait plus stupide que de croire que le SPD est redevenu dimanche un parti de masse comme dans le passé. Et malgré cette défaite retentissante, l'option noire-verte - conservateurs et écologistes - est loin d'être disqualifiée au niveau national.

Le SPD est de retour, constate la Frankfurter Rundschau. Et c'est un triomphe. De plus, il contredit l'analyse selon laquelle il serait devenu impossible de gouverner seul une région dans un paysage politique à cinq partis. Dommage pour la CSU, lance le quotidien ! La branche bavaroise du parti conservateur ne peut plus se consoler en affirmant que la perte de sa majorité en Bavière est quasiment une conséquence du système lui-même.

Le SPD est de retour donc, mais la Frankfurter Rundschau s'interroge : de quel SPD s'agit-il ? Quels sont les grandes revendications de son programme et quelles sont les attentes des citoyens vis-à-vis du SPD ? C'est loin d'être clair.

Angela Merkel Hamburg

La "super-année électorale" commence mal pour le parti d'Angela Merkel

La Frankfurter Allgemeine Zeitung n'est pas tendre avec les conservateurs. Depuis dimanche, à Hambourg, la CDU est redevenue ce qu’elle a été pendant des décennies : un parti sans perspectives, et cela bien au-delà de la ville-Etat. Ce qui a échoué, estime le journal, ce n’est pas seulement la coalition avec les Verts, mais la première tentative de grande ampleur de rendre la CDU attractive pour un électorat jeune et urbain.

Les électeurs ont sanctionné les conservateurs d'une manière qui devrait inciter le parti à une profonde remise en question, sur le thème : à quoi doit ressembler un grand parti moderne du centre-droit qui ne lorgnerait pas constamment vers les écologistes ?

Auteur : Sébastien Martineau
Edition : Marie-Ange Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !