1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La Tunisie attend toujours sa constitution

Près d'un an après l'élection de l'Assemblée constituante, la Constitution en est toujours au stade de brouillon. Les partis représentés sont divisés sur la date des prochaines élections législatives et présidentielle.

Le climat social, économique mais aussi politique est tendu en Tunisie car le flou règne toujours, près d'un an après les élections du 23 octobre 2011. La date du 23 juin, proposée par la coalition au pouvoir (Ennahda, Etakatol, Congrès pour la république) a été rejetée par une quarantaine de partis rassemblés mardi à l'appel du syndicat UGTT. Mais l'opposition ne propose pas d'autre calendrier. La question doit être débattue par l'Assemblée dans les semaines à venir.

Avant cela, il faut encore que l'ANC (Assemblée nationale constituante) adopte la Constitution. Seulement, elle en est toujours au stade du brouillon. Malgré leur retard, députés et gouvernement transitoire devraient rester en place.

Écouter l'audio 02:04

"Le 23 octobre, l'Assemblée perdra sa crédibilité" Yadh Ben Achour

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !