La transition relancée en Centrafrique | Dossier spécial | DW | 14.01.2014
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier spécial

La transition relancée en Centrafrique

Pour la première fois de son histoire, la Centrafrique est dirigée par une femme. Le 20 janvier, Catherine Samba Panza, ancienne maire de Bangui, a été élue à la tête du pays. Sa mission s'annonce gigantesque.

Catherine Samba Panza, nouvelle présidente de Centrafrique

Catherine Samba Panza, nouvelle présidente de Centrafrique

Le Conseil national de Transition a désigné le 20 janvier une nouvelle présidente. Catherine Samba Panza, Maire de la capitale Bangui depuis l'arrivée au pouvoir de la rébellion en 2013, Mme Samba Panza est âgée de 59 ans. Elle succède à Michel Djotodia, contraint à la démission le 10 janvier pour son incapacité à mettre fin aux tueries interreligieuses, après avoir renversé en mars 2013 le régime de François Bozizé. Parmi les tâches qui attendent Catherine Samba Panza, il y a la sécurisation du pays et l'organisation du retour de milliers de déplacés du conflit.

Pour rétablir l'ordre, les nouvelles autorités centrafricaines peuvent compter sur le soutien militaire des troupes françaises de l'opération Sangaris, présentes dans le pays depuis décembre 2013, ainsi que des soldats de la Misca, la Mission internationale de soutien à la Centrafrique, dont les effectifs doivent être portés à 6.000 hommes.

Dans ce dossier, retrouvez nos articles sur le conflit centrafricain, ainsi qu'une chronologie des événements. Vous pouvez également consulter notre précédent dossier.

Mai 2014

Avril 2014

Mars 2014

Février 2014

Janvier 2014

Dans la presse allemande

Chronologie

Notre précédent dossier