1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

"La transition doit s'arrêter" en Centrafrique

Les transports en commun ont recommencé à fonctionner et les commerces ont rouvert. Mais des points de tensions demeurent dans les quartiers les plus affectés par les violences.

Écouter l'audio 02:03

De retour précipitamment de New York la présidente de transition, Catherine Samba Panza, a dans une allocution diffusée par la radio nationale, affirmé que les violences étaient une "tentative de prise de pouvoir par la force". Les manifestants réclamaient notamment la démission de Mme Samba Panza et le départ des Casques bleus et des soldats français de l'opération Sangaris déployés dans le pays pour le stabiliser après les violences intercommunautaires de fin 2013 début 2014. Ces nouvelles tensions surviennent alors que le pays devait en principe organiser des élections durant ce mois d’octobre. Un référendum sur l'adoption d'une nouvelle Constitution était aussi fixé au 4 octobre mais les opérations de recensement électoral ne sont toujours pas achevées.

Cliquez sur l'image pour écouter les précisions de Carole Assignon sur le sujet.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !