1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La Terre se réchauffe à cause de l'Homme

Le nouveau rapport du GIEC, publié vendredi à Stockholm, prévoit un nouveau réchauffement climatique et la montée du niveau de la mer d'ici 2100. Et le tout, essentiellement par la faute de l'Homme.

Nouvel état des lieux scientifique pessimiste sur le changement climatique

Nouvel état des lieux scientifique pessimiste sur le changement climatique

Le nouveau rapport du groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat est alarmant. Il confirme la réalité du changement climatique à travers le monde. La température moyenne de la Terre devrait augmenter de 0,3 à 4,8 degrés Celsius d'ici 2100. En ce qui concerne la montée de la mer, une prévision de 26 à 82 cm est faite d'ici la fin du siècle.

L'Homme responsable à 95%

Le plus inquiétant, c'est que la responsabilité humaine dans le réchauffement climatique semble plus certaine que jamais. Et cela, à travers les émissions de gaz à effet de serre. Si dans le rapport de 2007 cette responsabilté était estimée à 90%, en 2013, elle est à 95%.

Les émissions de gaz à effet de serre, principales responsables du changement climatique

Les émissions de gaz à effet de serre, principales responsables du changement climatique

Ce rapport vient donc interpeller la conscience humaine et notamment celle des dirigeants. Le gouvernement allemand a réagi par la voix de son ministre de la Coopération, Dirk Niebel, selon lequel « les populations les plus pauvres des pays en développement sont les plus frappées par les conséquences du changement climatique » Le ministre a rappelé que « la protection du climat et l'adaptation au changement climatique sont deux points centraux de la coopération allemande pour le développement ».

Appel international

Du coté des Nations unies, le secrétaire général Ban Ki-moon s'est félicité de la publication de ce rapport tout en saluant les efforts du groupe d'experts. Dans une réaction particulièrement rapide, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a appelé la communauté internationale à une « action forte ». « Seule une action des humains peut sauver le monde des pires impacts » qu'ils ont sur la planète, a déclaré John Kerry.

Le diagnostic du Giec doit guider les négociations internationales sur le climat prévues en 2015 à Paris. Des négociations qui visent à aboutir à un accord entre les 195 pays qui se sont donné l'objectif de contenir le réchauffement sous les 2°C par rapport à l'époque pré-industrielle.

Le point de vue de la presse allemande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !