La tension monte en Haïti | International | DW | 04.02.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

La tension monte en Haïti

L'ONU a chargé l'ancien président américain Bill Clinton de coordonner l'aide internationale et la reconstruction, alors que sur place, la colère des habitants se fait de plus en plus sentir.

default

Les Haïtiens se rassemblent pour demander de la nourriture et du travail

Cela fait plus de trois semaines qu'ils vivent dans des camps de fortune ou même dans la rue. L'approvisionnement en nourriture et en médicaments s'est amélioré mais les conditions de vie et d'hygiène continuent d'être exécrables.

Nach Erdbeben in Haiti - Notunterkünfte in Behelfszelten

Des tentes comme hébergements de fortune

Hier, 300 Haïtiens ont manifesté à Pétion-Ville, dans la banlieue de Port-au-Prince, pour demander à manger mais aussi du travail, et la possibilité que leurs enfants retournent à l'école, le tout dans une ambiance tendue. Même scénario à quelques kilomètres de l'ambassade des Etats-Unis, ainsi que devant la Direction de la police judiciaire, siège provisoire du gouvernement haïtien. Les habitants reprochent essentiellement au président René Préval de ne rien faire pour eux.

Präsident Preval Haiti

Le président ne s'est que rarement exprimé depuis le séisme

Il n'est apparu que très rarement en public depuis le 12 janvier et beaucoup demandent le retour d'Aristide. Le Premier ministre, Jean-Max Bellerive, a quant à lui déclaré qu'il fallait repenser la reconstruction. Bill Clinton, à qui l'ONU a demandé de prendre les rênes de la distribution d'aide, a salué cette décision:

« Les dirigeants là-bas veulent pour la première fois construire un Etat qui fonctionne, moderne, et je ferai mon possible pour travailler avec toutes les agences de l'ONU et les aider à y parvenir. »

Bill Clinton Haiti Hilfe Ban Ki moon

Ban Ki Moon a choisi Bill Clinton pour coordonner l'aide internationale

L'ancien président américain devrait surtout coopérer avec le PNUD, le programme de l'ONU pour le développement, ainsi qu'avec la Minustah, la mission de l'ONU sur place. La priorité étant de reloger les victimes du séisme avant le début de la saison des pluies, dans un mois.Bill Clinton est par ailleurs chargé d'étendre le projet argent contre travail: pour l'instant 30 000 Haïtiens sont concernés, qui reçoivent 5 dollars par jour pour reconstruire le pays. Il lancera également un appel de fonds d'urgence révisé le 17 février, un appel dont on ignore encore le montant.

Auteur: Audrey Parmentier/Tim Jánszky
Edition: Sandrine Blanchard

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !