1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La tension monte au Proche-Orient

L'atmosphère se détériore depuis qu'Israel, la semaine dernière, a temporairement fermé l'accès au Mont du Temple, ou pour les musulmans l'esplanade des Mosquées, dans la vieille ville de Jérusalem-Est.

L'atmosphère se détériore depuis que les autorités israéliennes ont, la semaine dernière, temporairement fermé l'accès au Mont du Temple, ou pour les musulmans l'esplanade des Mosquées, dans la vieille ville de Jérusalem-Est. Un Palestinien a mené une attaque à la voiture bélier contre des passants, à Jérusalem-Est, tuant un policier israélien, et blessant 13 autres personnes, avant d'être abattu par la police israélienne. Mercredi soir trois soldats Israéliens ont été blessés par un véhicule qui a foncé sur eux près du camp de réfugiés palestiniens d'El Aroub, dans le sud de la Cisjordanie. La presse allemande se fait l'écho de cette violence récurrente entre Palestiniens et Israéliens.

Ausschreitungen in Jerusalem 05.11.2014

Heurts entre jeunes Palestiniens et policiers israéliens à Jérusalem- Est

« Peur d'une troisième Intifada », titre la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung . Malgré le renforcement des mesures de sécurité mises en place ces derniers jours par le gouvernement israélien à Jérusalem, malgré le renforcement des peines de prison pouvant aller jusqu'à 20 ans pour des Palestiniens qui jetteraient des pierres ou des coktails molotov, malgré tout cela donc les violences continuent. Des représentants du Hamas, le parti radical islamiste palestinien, appellent entre temps les musulmans de Jérusalem à tout faire pour « défendre leurs lieux saints » et notamment l'Esplanade des Mosquées. Après les derniers attentats les Israéliens redoutent que l'escalade de la violence ces derniers mois ne soient pas seulement des actions solitaires de jeunes hommes frustrés, mais que des organisations palestiniennes en soient les instigateurs.

Ausschreitungen in Jerusalem 05.11.2014

La violence devient quotidienne sur l'Esplanade des Mosquées

La peur d'une nouvelle Intifada, d'un nouveau soulèvement palestinien, se répand en Israel, c'est aussi le constat de la Süddeutsche Zeitung. D'autant plus que le Hamas revendique la plupart des derniers attentats et en qualifient les auteurs de « héros ». On se souvient que la dernière Intifada de 2000 à 2005 avait coûté la vie à plus de 1500 Israéliens. (du côté palestinien, 3.600 victimes)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou accuse les dirigeants palestiniens

La Süddeutsche Zeitung cite Netanyahou qui affirme que « ces attentats sont le résultat d'incitations de la part du président des Palestiniens Mahmoud Abbas et de ses partenaires au sein du Hamas ». Mais, selon l'éditorialiste, la politique de colonisation israélienne joue pourtant un rôle dans cette montée des violences du côté palestinien et rappelle les déclarations du président israélien Reuven Rivlin qui a annoncé qu'Israel n'arrêterait pas de construire des nouveaux logements à Jérusalem -Est.

La Süddeutsche rappelle aussi que même les Etats-Unis et d'autres alliés étroits d'Israel considèrent la politique de colonisation menée par l'Etat hébreu comme l'un des plus gros obstacles pour une solution pacifique du conflit israélo-palestinien.

Enfin la taz, la tageszeitung de Berlin, sur la même ligne, évoque le fait que, en bas du Mont du Temple, juste derrière les murs de la Vieille Ville, 50.000 Palestiniens vivent à l'étroit dans le quartier de Silwan, où, selon les Israéliens, le roi des Juifs David est supposé avoir résidé. La taz critique le fait que l'état hébreu a décidé la démolition immédiate de 88 immeubles abritant 1.500 Palestiniens pour faire place à un site archéologique.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !