1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La tête du réalisateur de la vidéo islamophobe mise à prix

Les répercussions de l'affaire du film anti-islam dans le monde musulman font toujours la "Une". Dernier épisode en date : un ministre pakistanais offre une prime de 100.000 dollars à qui tuera le réalisateur du film.

600 personnes ont manifesté ce week-end à Lahore

600 personnes ont manifesté ce week-end à Lahore

L'intolérance a atteint sont paroxysme, estime le quotidien die Tageszeitung, après cette fatwa lancée par un ministre pakistanais à l'encontre du réalisateur de la vidéo islamophobe. Hulam Ahmad Bilour, ministre des Chemins de fer, offrira 100.000 dollars à qui tuera le réalisateur de la vidéo. « La mort est la seule punition pour les blasphémateurs estime le ministre. » Le gouvernement pakistanais condamne ces propos et rappelle qu'il s'agit de l'initiative personnelle d'un ministre.

Demonstration gegen Anti-Mohammed-Film in Pakistan

Manifestation contre la vidéo islamophobe samedi à Islamabad, au Pakistan

Mais le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung s'interroge : combien partagent cette prise de position radicale au regard des violentes manifestations qui ont une nouvelle fois eu lieu ce week-end au Pakistan et dans le monde musulman ? Le quotidien fait les comptes : 30 personnes sont mortes depuis le début des manifestations contre cette vidéo.

Le choc entre le monde musulman et l'Occident inspire les dessinateurs de la Süddeutsche Zeitung, sur l'illustration, on voit d'un côté de la planète le camp mulsmann brandir une pancarte "À mort USA", de l'autre côté, les Américains répondent "liberté d'expression", au centre, un personnage intervient et lance une idée : « Et si nous nous mettions tous d'accord sur un point : cette vidéo est tout simplement mauvaise ! »

Proteste gegen Islamisten Milizen in Benghazi

À Benghazi, des milliers de Libyens ont défilé contre les milices islamistes

Les journaux allemands reviennent également largement sur la situation en Libye. 30.000 manifestants ont défilé à Benghazi contre les milices islamistes. C'est la plus importante mobilisation en Libye depuis la chute du dictateur Mouhamar Kadhafi, souligne die Welt. Les autorités ont immédiatement réagi. Les principales milices islamistes ont été dissoutes. L'armée libyenne a ordonné aux derniers groupes armés de quitter leurs bases. À Benghazi, la deuxième révolution pour la liberté est en marche commente die Tageszeitung. Les extrémistes qui espéraient utiliser le film anti-islam pour créer le chaos ont échoué.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !