1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La surprise vient des indépendants

La CEI a proclamé les résultats des élections ivoiriennes. Si le RDR d'Alassane Ouattara et son grand allié, le PDCI, arrivent en tête, la suprise est venue des indépendants qui ont remporté 70 municipalités sur 197.

En attendant de statuer sur les cas de localités victimes de violences postélectorales, la commission électorale indépendante (CEI) a terminé enfin la publication des résultats des élections locales. La grosse surprise est venue du côté des indépendants qui ont fait une percée extraordinaire aux municipales, en se plaçant devant les deux grands partis au pouvoir, le Rassemblement des Républicains d'Alassane Ouattara et le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de l’ex-président Henri Konan Bédié. Les explications du politologue Touré Losséni :

« Concernant les résultats, il y a manifestement une percée des indépendants. C’était prévisible, eu égard aux résultats des élections législatives partielles. Il y avait un déphasage entre la base et les partis politiques. »

Mauvais candidats

Les deux grands partis que sont le PDCI-RDA et le RDR qui se sont affrontés à ces élections couplées de dimanche dernier, reconnaissent qu'à certains endroits, ils ont fait le mauvais choix de leurs candidats. Ce qui a d'ailleurs laisser la place aux indépendants. Margueritte Koné du PDCI et Joël N'Guessan du RDR :

« Le problème des indépendants, tout le monde aujourd'hui le sait, c'est le problème du choix des têtes de liste. Je pense que c'est la leçon que les directions des partis doivent tirer.» « C'est vrai à un certain point, on pourrait nous dire que nous avons pêché dans le choix de nos candidats, c'est vrai.»

Elfenbeinküste Kommunalwahlen Ouattara

Le parti d'Alassane Ouattara arrive certes en tête mais est affaibli

Satisfaction malgré tout

Si au PDCI, les résultats sont au-delà des espérances, au RDR on revendique plutôt la place de parti leader en Côte d'Ivoire :

« Aujourd'hui, c'est le soulagement. Moi j'avoue qu’avec le résultat, le PDCI n'a pas été nul! » « Le premier bilan prouve une fois de plus que le RDR est le parti majoritaire de Côte d'Ivoire ! »

Les violences, qui ont émaillé la campagne et qui se sont prolongées après le scrutin et la proclamation des résultats, ont fragilisé l'alliance qui existe entre le PDCI-RDA et le RDR au sein de la coalition des Houphouétistes, d'où le message de chaque parti au camp adverse. Margueritte Koné du PDCI et Joël N'Guessan du RDR : « Ce n'est pas un problème d'alliance, il faut qu'on comprenne que quand on a perdu, on a perdu ! » « Qu'ils arrêtent de diaboliser le RDR, nous sommes dans une alliance, donc ils doivent mesurer leurs mots. »

Des contestations du scrutin dans plusieurs localités sont déjà enregistrées au lendemain de la proclamation des résultats. Certains candidats sont accusés d'avoir usé de fraude, d'intimidations et autres actes de violences pour perturber la proclamation locales des résultats ou influencer les résultats. Une situation qui rappelle étrangement la présidentielle de 2010, avec les mêmes signes. Les Ivoiriens rencontrés ne cachent pas leur peur pour 2015.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !