1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La Suède reconnaît la Palestine

La Suède a officiellement reconnu aujourd'hui la Palestine comme un Etat indépendant. C'est le premier pays d'Europe de l'ouest, membre de l'Union européenne, à le faire.

default

Margot Wallstroem, la chef de la diplomatie suédoise

Il y a deux semaines à Londres, le parlement britannique s'était aussi prononcé en faveur de la reconnaissance de l'Etat palestinien. Mais ce vote des députés n'engage pas le gouvernement du Royaume Uni.

"Le gouvernement suédois considère que les critères de droit international pour une reconnaissance de l'État de Palestine sont remplis: il y a un territoire, une population et un gouvernement. Le gouvernement prend donc la décision aujourd'hui de reconnaître officiellement l'Etat de Palestine.

C'est ce qu'a déclaré Margot Wallström, la chef de la diplomatie suédoise devant la presse à Stockholm. Avant d'ajouter : "J'ai peur que cette décision vienne plutôt trop tard que trop tôt". Et dans une prise de position publiée ce jeudi dans le quotidien suédois «Dagens Nyheter», Margot Wallström souligne : « Cette reconnaissance est un pas important qui confirme les droits des Palestiniens à l'autodétermination. » Début octobre déjà, lors de son discours d'investiture, le nouveau Premier ministre suédois Stefan Löfven avait annoncé vouloir reconnaître la Palestine en tant qu'Etat. Israel avait alors sévèrement critiqué cette annonce. Les Etats-Unis, de leur côté la jugeait "prématurée"...

Premierminister Netanjahu und Außenminister Liebermann

Le Premier ministre isaélien Benjamin Netanyahou (à dr.) et Avigdor Liebermann, ministre israélien des Affaires étrangères

Aujourd'hui, le chef de la diplomatie israélienne, Avigdor Lieberman, a immédiatement qualifié cette décision de la Suède "de décision malheureuse, qui renforce- selon lui- les éléments extrémistes et la politique de refus des Palestiniens".

"Une décision historique"

De son côté, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas a salué la décision de la Suède", la jugeant "courageuse et historique". Selon son porte-parole, le président Abbas demande à tous les États dans le monde qui hésitent encore à reconnaître le droit à un État palestinien indépendant sur les frontières de 1967 et ayant Jérusalem-Est comme capitale à suivre l'exemple de la Suède".

UN Vollversammlung 26.09.2014 - Mahmud Abbas

Mahmoud Abbas, le président palestinien

Alors que la solution du conflit israélo-palestinien que l'on essaie en vain de résoudre depuis plusieurs décennies semble plus que jamais dans l'impasse, la Suède, qui abrite une importante communauté palestinienne, est décidée à insuffler une nouvelle dynamique dans le processus de paix pour une solution à deux Etats, comme l'a expliqué la chef de la diplomatie suédoise.

Selon l'Autorité palestinienne, quelque 135 pays dans le monde, - 113 selon un décompte de l'AFP- ont reconnu l'État de Palestine, dont sept membres de l'Union européenne...

En effet, il s'agit de la République tchèque, de la Hongrie, de la Pologne, de la Bulgarie, de la Roumanie, de Malte et de Chypre. Mais ces pays l'avaient fait déjà avant leur adhésion à l'Union européenne. La décision de la Suède, après le vote du parlement britannique et l'annonce de la France de se pencher sur la question palestinienne « le moment venu », montrent cependant que les choses commencent à bouger en Europe. Mais pour que l'Union européenne en tant qu'entité reconnaisse la Palestine, comme le souhaitent l'Autorité Palestinienne, il faudrait que tous les États-membres soient unanimes sur la question. Jusqu'ici, ce n'est toujours pas le cas.

Une solution au conflit israélo-palestinien n'est pas pour demain

Et sur place, « on semble bien loin d'une solution négociée », relève le quotidien allemand die tageszeitung. « Le récent projet israélien de construction pour la colonisation de Jérusalem - Est, où les Palestiniens veulent établir la capitale de leur futur Etat, risque fort d'entraver encore plus la fondation d'un Etat palestinien tels que le concoivent les Palestiniens , estime le journal.

Ausschreitungen in Ost-Jerusalem 30.10.2014

Heurts à Jérusalem- Est ce jeudi 30 octobre

A Jérusalem- Est la situation déjà tendue ces derniers jours est encore montée d’un cran après que des policiers israéliens ont abattu ce matin un Palestinien soupçonné d'avoir tenté de tuer Yéhuda Glick, figure de l'ultra-droite nationaliste israélienne. Des heurts violents à coups de pierres et de grenades assourdissantes ont opposé de jeunes Palestiniens et des policiers israéliens.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !